Hoshi : ses confidences sur les terribles agressions qu'elle a subies

Hoshi : ses confidences sur les terribles agressions qu'elle a subies

"La deuxième fois, ça a été plus violent que la première"

Hoshi a fait de la lutte contre l'homophobie son cheval de bataille. Et pour cause, la jeune chanteuse de 25 ans est concernée au premier chef par cette terrible discrimination puisqu'elle l'a subi de plein fouet comme elle le racontait à Nathalie Levy sur le plateau de "En aparté", diffusée sur Canal+ ce 27 janvier dernier. 

On connait l'engagement de l'artiste au chignon depuis sa performance remarquée aux Victoires de la musique 2020 avec sa chanson "Amour censure" qui relate les obstacles rencontrés par une jeune fille lesbienne. Une histoire qui ressemble étrangement à celle de Mathilde Gerner, de son vrai nom... 

Interrogée sur son interprétation devant les caméras de France 2, au cours de laquelle elle avait symboliquement embrassé une de ses danseuses et qui lui avait d'ailleurs valu de recevoir une vague de menaces de mort en ligne, Hoshi est revenue sur les épisodes traumatisants qui l'ont poussés à écrire ce morceau. 

Car l'interprète de "La Marinière" a été victime plus jeune de deux agressions physiques lesbophobes, vécu comme un tournant dans sa vie. "La deuxième fois, ça a été plus violent que la première" confie celle qui se rappelle avoir été laissée pour morte devant le domicile de sa grand-mère. Cette dernière n'étant d'ailleurs pas au courant de l'orientation sexuelle de la jeune fille, "On lui a un peu caché toutes les raisons pour lesquelles j’avais été agressée". 

Sa mamie a donc réellement compris la situation au moment de la cérémonie musicale, en 2020. Un moment décisif donc, qui a aussi permis à Hoshi de prendre pleinement possession de son identité : "J’avais besoin de me montrer et j’avais l’impression que c’était une libération". 

Un combat difficile mais qui continue !