Hoshi explique avoir "été laissée pour morte" après des agressions lesbophobes

Hoshi explique avoir "été laissée pour morte" après des agressions lesbophobes

La chanteuse a fait des révélations terrifiantes !

À l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie, la transphobie et la biphobie, Hoshi était l'invitée principale de l’émission "Ça fait du bien" sur Europe 1 présentée par Anne Roumanoff le lundi 17 mai dernier. L’interprète de "Ta marinière" a déjà expliqué les agressions qu’elle a subi à cause de sa sexualité sans jamais prendre le temps de rentrer dans les détails… Dans l’émission de l’humoriste, la chanteuse de 24 ans en a raconté deux qui se sont déroulées au cours de son adolescence et où elle avait été laissée pour morte en pleine rue….

"Le titre, 'Et même après je t’aimerai' est né parce que je me suis fait agresser deux fois, quand j'étais jeune, dans ma petite ville à Saint-Quentin-en-Yvelines. Je me suis fait éclatée par terre, deux fois. D'abord par une fille de mon collège qui trouvait que j'avais l'air lesbienne. Et la deuxième fois par une de ses amies qui m'a laissé pour morte devant chez ma grand-mère. Mais elle a eu un rappel à la loi. Donc ça n'a servi à rien. Et en plus, je la recroisais tous les jours."

Des révélations qui font froid dans le dos… Encore aujourd’hui, la jolie brune est régulièrement victime d’homophobie ! En effet, Hoshi a récemment porté plainte pour harcèlement et menaces de mort. En couple avec Gia Martinelli, les deux jeunes femmes ne cessent de recevoir des messages d’insultes suite à leur prestation à la 35ème cérémonie des Victoire de la musique ou l’artiste avait embrassé sa compagne devant le monde entier.

Une belle preuve d’amour qui devrait pourtant inspirer les plus faibles d’esprit ! 



En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios