Julie Zenatti : virée de la comédie musicale "Notre-Dame de Paris" à 15 ans ?

Julie Zenatti : virée de la comédie musicale "Notre-Dame de Paris" à 15 ans ?

Des débuts particulièrement difficiles.

On sait qu'il n'est pas toujours facile de gérer le succès, surtout quand il intervient tôt dans une carrière d'artiste. C'est le constat que fait Julie Zenatti, devenue icône de la musique alors qu'elle n'était qu'une adolescente. Interrogée par Pauline Grisoni pour son podcast "La Leçon" qui explore un moment d'échec vécu par une personnalité et ce qu'elle en tire comme enseignements, la chanteuse a accepté de revenir sur ses premiers pas sur scène dans l'une des plus grosses productions musicales françaises, "Notre-Dame de Paris"

Une période pas simple pour Julie Zenatti. Alors qu'elle est à peine âgée de seize ans, elle passe plusieurs castings, obtient le rôle de Fleur-de-Lys et connaît la célébrité. Mais c'est une jeune fille bourrée de complexes, manquant de confiance en elle et tout simplement pas préparée à ce qui l'attend. Ce mal-être se traduit par une certaine agressivité qui lui vaut une assez mauvaise réputation auprès des équipes du spectacle. La tension est telle que la chanteuse risque sa place en refusant de monter sur scène pendant les répétitions. "Je voulais chanter, je voulais qu'on m'entende, je ne voulais pas qu'on me voie" se souvient-elle. 

Autre moment marquant de ces premières années sur le devant de la scène, cette dispute qui tourne mal : 

"On m'a virée plusieurs fois de Notre-Dame de Paris. L'habilleuse qui confectionnait les costumes m'avait fait une robe empire, serrée sous la poitrine, plissée au-dessus du genou avec des épaulettes. Je ne ressemblais à rien. Je lui ai dit : 'Mais ça ne va pas ou quoi ? Tu as cru que j'allais porter cette merde ?Toute la production a pensé que j'étais quelqu'un d'ingérable."

Une situation dramatique que Julie Zenatti analyse aujourd'hui avec beaucoup de recul :

"Je ne trouvais pas ma placeJe n'étais qu'une enfant. Je ne me sentais pas légitime. Je ne me sentais pas bien. C'était très écrasant de ressentir la pression de cette grosse machine, d'en être l'un des rouages."

Heureusement, le temps est passé et cette expérience a contribué à façonner l'artiste qu'elle est désormais et qui a sorti le 22 janvier dernier son nouvel album, "Refaire danser les fleurs". Les fleurs, un motif décidément récurrent dans sa carrière ! Espérons qu'elles lui portent chance...