Michel Sardou totalement en roue libre !

Michel Sardou totalement en roue libre !

Il a craqué...

Le dimanche 2 mai dernier, Michel Sardou était invité dans l’émission "Sept à Huit" sur TF1. L’artiste de 74 ans en a profité pour pousser un coup de gueule sur l’époque actuelle, et la nouvelle génération. Un craquage qu’on n'avait pas vu venir ! 

Comme il le raconte dans son livre, "Je ne suis pas mort… je dors", qui sortira le 6 mai prochain aux éditions XO, le chanteur a un peu du mal avec toutes les nouveautés qui ont changé notre monde. On le sait, Michel Sardou n’a pas la langue dans sa poche. Avec son franc-parler légendaire, celui-ci n’a pas hésité à donner son avis sur l'époque actuelle qu'il "n'aime pas beaucoup".

"C'est vrai que nos libertés sont réduites. De part le covid d'une part, mais ça, je le mets à part ce n'était pas prévu. Mais on ne peut pas rouler vite, on ne peut pas parler comme on veut, on ne peut pas avoir l'opinion qu'on veut. Faut faire attention à ce qu'on dit, parce que si on dit ça ou ça, c'est mal vu. C'est tout de suite des réactions. Les réseaux sociaux, putain les réseaux sociaux ! C'est terrible les réseaux sociaux."

Un nouveau mode de vie qu’il ne semble pas vraiment apprécier… Également dans son viseur ? La démocratisation à grande échelle des véhicules éco-responsables. On dirait bien que notre artiste soit en guerre contre le 21e siècle… Il déclare : 

"Tout le monde me dit "Justement, c'est ça qui est formidable, c'est le silence". Mais moi, je ne veux pas une bagnole silencieuse, je veux entendre le cri du moteur quand je monte les tours. C'est ça qui me faisait bander et qui me faisait conduire."

Lors de cette interview, Michel Sardou a souhaité revenir sur toutes les critiques qui ont taché sa jolie carrière : 

"Je suis le mec le plus sympa du monde ! Si j'étais le monstre qu'on montrait du doigt, je ne pense pas que j'aurais duré 50 ans, c'est énorme 50 ans, et que les gens m'auraient suivi".

Un craquage qui en valait la peine ? 



En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios