Michel Sardou regrette sa terrible brouille avec Johnny Hallyday

Michel Sardou regrette sa terrible brouille avec Johnny Hallyday

Il reconnaît que c'est de sa faute.

Le dimanche 2 mai dernier, Michel Sardou était l’invité dans l’émission "Sept à Huit" sur TF1. L’artiste de 74 ans en a profité pour revenir sur sa longue et belle carrière avant d’évoquer la fin de son amitié avec le regretté Johnny Hallyday. Mais pour quelles raisons ? 

On le sait, on le dit, Michel Sardou n’a pas la langue dans sa poche ! Comme il le raconte dans son livre, "Je ne suis pas mort… je dors", qui sortira le 6 mai prochain aux éditions XO, le chanteur est l’unique responsable de cette brouille avec la star du rock ! 

"On était deux frères pendant des années et des années. Et puis on s’est fâché. Il s’est fâché à cause de moi. Je le reconnais volontiers, j’ai été très maladroit. J’ai fait une improvisation sur scène qui se voulait moqueuse…"

Effectivement, l’interprète des "Lacs du Connemara" n’a pas hésité à se moquer publiquement des deux enfants adoptés de Johnny Hallyday : Jade et Joy. 

"J’ai mis ces deux petites filles qu’on voyait partout dans les journaux, et j’ai dit : ‘Ça va être difficile de les mettre sur des skis’, parce qu’il venait d’acheter un chalet en Suisse : ce n’est ni drôle ni méchant. Seulement, Johnny l’a très mal pris, car on a été bien sûr lui raconter derrière, on a aussi amplifié la chose."

Une incompréhension qui aura coûté l’amitié des deux stars de la chanson française… Eh oui ! Michel Sardou n’a jamais eu la chance et l’opportunité de s'expliquer avec l’ex-compagnon de Laeticia Hallyday qui lui aurait dit : "'Je ne veux pas parler avec toi'. Je lui dis : ‘Ça tombe bien, tu n’as qu’à écouter’. Il me dit : ‘Non, je ne veux même pas t’écouter’. Et puis voilà, on ne s’est plus reparlé".

Mais Michel Sardou a souhaité rétablir quelque chose de très important pour lui : 

"Non, ça n’a rien à voir avec le racisme. Il avait trouvé que c’était méchant pour ses filles, que je me moquais de ses filles qu’il adorait. Mais quand on fait une improvisation, les mots sortent avant la pensée."

Il poursuit : 

"Ce n’était pas du tout raciste. Lui l’a mal pris, mais pour ses enfants. Voilà, on s’est arrêté là, on n’a jamais pu se rapprocher. Mais c’est de ma faute, donc il avait raison !" 



Suite cette altercation, celui-ci n’a jamais eu la chance de revoir son ami : "On se réconciliera là-haut…"



En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios