Vianney : sa méthode pour continuer à travailler

Vianney : sa méthode pour continuer à travailler
Instagram Vianney

En colère contre le gouvernement, le chanteur s'est tout de même adapté.

Vianney est actuellement en pleine promotion de son nouvel album "N'attendons pas", paru le 30 octobre dernier. Il était, ce matin, l'invité du "M Radio Réveil" de Vincent Cerutti et Tiffany Bonvoisin.

Parmi les thèmes évoqués avec les deux animateurs, la crise sanitaire qui bouscule nos modes de vie. Le jeune homme de 29 ans s'est confié sur les aménagements mis en place par son équipe pour pallier à la fermeture des rayons non essentiels des grandes surfaces.

Le label indépendant qui le produit a créé une boutique en ligne et un système de livraison pour que les fans de l'interprète de "Beau-Papa", puisse recevoir directement le disque dans leurs boîtes aux lettres. Un véritable cadeau pour eux et une bonne nouvelle pour les autres talents de la maison de disque :  "[...] ils ont fermé les rayons cultures, un peu partout donc nous on a proposé qu'ils puissent acheter notre album et les autres de mes copains artistes du label. On est un petit label mais on a un esprit qui est très famille, très vaillant. On travaille avec passion, acharnement et donc c'était normal pour nous cette boutique."

Et si chaque artiste s'adapte au contexte, en proposant notamment des concerts virtuels, ils ont été nombreux à exprimer leur colère suite à la décision du gouvernement de fermer les rayons non-essentiels. Interrogé par Vincent Cerutti, à ce sujet, le chanteur s'est rangé à l'avis général : "[...] Rares sont les gens qui ne sont pas attristés par cette situation-là. Tout le monde a envie de faire attention à cause du virus etc, mais il y a quand même des trucs pas très logiques. C'est pas logique de fermer les rayons culture. C'est politique. Moi ça m'énerve qu'on soit mêlés à des décisions politiques [...] Nous on veut juste pouvoir faire ce qui est le plus logique pour notre santé et en même temps continuer à faire ce qu'on aime".

C'est pour cette raison et pour "ne pas se trahir" que celui qui avait écrit pour Johnny, avait choisi de maintenir, malgré tout, la sortie de son troisième CD : "L'album s'appelle "N'attendons pas". Ce que je veux chanter c'est l'audace, c'est le fait de pas avoir peur, le fait d'y aller".

Un pari risqué mais payant puisque l'opus est devenu numéro 1 des ventes, une semaine après sa sortie. Humble, le chanteur s'est amusé de cette situation, puisque nombreux sont les interprètes qui ont préféré repousser la parution de leurs albums : "Du coup quand il n'y a plus personne t'es vite numéro un" plaisante-t-il avant d'ajouter : "Mais on est super heureux". Pourvu que ça dure !

Héloïse Vers.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios