Amel Bent diagnostiquée haut potentiel intellectuel (HPI)

Amel Bent diagnostiquée haut potentiel intellectuel (HPI)

Cela serait à l'origine de ses troubles anxieux.

Toujours en pleine promotion de son dernier album, "Vivante", Amel Bent a fait une révélation à laquelle on ne s'attendait pas forcément. La chanteuse a en effet expliqué qu'elle a été diagnostiquée HPI, les initiales de haut potentiel intellectuel. C'est ce qu'elle a révélé dans l'émission "Sans filtre", diffusée sur W9, dont elle était la première invitée.

Elle a déjà expliqué qu'elle était quelqu'un de très angoisée et que sa famille lui permettait de combattre son anxiété en lui offrant un cadre et une stabilité qui lui fait du bien et lui permet de prendre du repos et du recul sur les choses. Mais dans l'émission de W9, elle a été plus loin en dévoilant les causes de son état. Amel Bent a, en effet, annoncé qu'elle avait diagnostiqué HPI. Pour celle, cela explique beaucoup sur son attitude au quotidien et les maux dont elle souffre parfois.

"Ça explique plein de choses et ça permet de donner la notice aux gens qui m'aiment, avec qui je peux avoir des attitudes qu’ils ne comprennent pas, que moi-même je ne comprends pas... Des moments où il y a une espèce d'interrupteur, où je ne peux plus parler à personne, où je me renferme. Parfois, tu ne sais pas si c'est parce que tu es hypersensible ou hyper-relou".

Mieux, l'interprète de "Ma philosophie" aurait un QI de 156 ! Gênée, elle a tenté de minimiser ce chiffre en expliquant : "C'est moins quand même. C'est compliqué."

C'est la clinicienne Jeanne Siaud-Facchin qui aurait relevé cette particularité chez la jurée de "The Voice". Pour la convaincre, elle lui a laissé un message audio.

"Même avant de l'avoir rencontrée, j'avais bien observé son fonctionnement à la télé. Et ce qui m'a beaucoup marquée, c'est sa sensibilité aux candidats mais aussi aux autres membres du jury, sa façon de tout observer, tout le temps... C'est comme si elle cherchait non-stop à tout comprendre, à tout anticiper. C'est vraiment ça qui m'a beaucoup, beaucoup touché chez Amel. Et c'est rare !"

Amel Bent a confirmé les propos de la spécialiste.

"Jeanne Siaud-Facchin ne m'a pas donné un nombre effectif parce qu'elle a aussi découvert que j'avais des mouvements émotionnels qui sont particuliers, et qui viennent perturber mon intelligence. Il y a des facilités mais aussi beaucoup de difficultés pour se concentrer, pour avoir confiance en soi."

C'est en travaillant sur ses troubles anxieux qu'Amel Bent a peut-être résolu une partie de ses problèmes. En tout cas, la future maman sait maintenant dans quelle direction travaillait si jamais elle se sent de nouveau angoissée.