Amel Bent soigne son anxiété grâce à sa famille

Amel Bent soigne son anxiété grâce à sa famille

Une bonne recette !

Amel Bent est engagée dans un grand marathon promotionnel après la sortie récent de son album "Vivante". La chanteuse n'a pas la langue dans sa poche et surtout, elle n'hésite pas à se dévoiler et à parler de sujets personnels, convaincus que ce qu'elle a vit ou a vécu peut aussi servir au plus grand nombre. Alors, elle aborde facilement le sujet de ses angoisses mais donne surtout la façon dont elle réussit à passer outre. Sachant que la France est un des pays qui consomment le plus d'anxiolytiques au monde, quelques conseils ne peuvent pas faire de mal. Et Amel Bent cherche avant tout du soutien auprès de sa famille, qui l'aide à passer les moments difficiles et surtout à rebondir comme elle l'a fait dans les colonnes de Télé 7 Jours.

"Je sais avec le recul que petite, j’avais des troubles anxieux. Je ne savais pas que c’était ça. Il y a l’adolescence où on s’ouvre un peu plus parce qu’on joue un peu les adultes, donc on a des discussions différentes avec les autres. Pour moi l’adolescence a été la période de tous les possibles."

Evidemment, aujourd'hui, on diagnostique plus facilement ce type de comportement mais pour Amel Bent, il a fallu lutter. Elle a lors trouvé refuge auprès des siens, notamment ses filles et son mari.

"Depuis que je suis maman et depuis que je suis mariée, surtout. Avec un partenaire au quotidien, c'est merveilleux. Aujourd'hui j'ai une vie de famille et je suis happée par mon quotidien. Je ne mange pas toute seule. Je ne suis plus une ado qui va s'enfermer dans sa chambre pour broyer du noir. Je m'occupe de mes filles, je partage des choses avec elles et mon amoureux. On discute beaucoup, il est très à l'écoute et très différent de moi, pas du tout anxieux. Il m'apporte l'équilibre, cette stabilité émotionnelle dont j'ai vraiment besoin."

Et pourtant malgré tout cela, elle a parfois encore du mal à avouer ses sentiments profonds comme elle l'a confié sur les ondes de RFM.

"Moi, j’ai un amoureux qui me dit “je t’aime”. C’est plutôt moi qui ai du mal à dire les choses, à dire “je t’aime” [...] Je ne le dis pas, par contre je le montre. Moi, je suis Hatik en fait dans la vraie vie."

Amel Bent fait référence à la chanson "1, 2, 3" qu'elle interprète en duo avec le rappeur Hatik et qui raconte l'histoire d'un couple amoureux où la femme réclame beaucoup de paroles d'amour, tandis que l'homme préfère lui montrer par des actes.



En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios