Amel Bent : son mari condamné par la justice

Amel Bent : son mari condamné par la justice

Il devrait éviter la prison.

Depuis la rentrée, Amel Bent surfe sur une vague positive. Son album solo, "Vivante" est un succès, celui avec Camélia Jordana et Vitaa aussi, elle a repris le chemin des plateaux de "The Voice" et surtout, elle est enceinte de son troisième enfant. Mais, elle savait qu'il y avait une épée de Damoclès au-dessus de ce bonheur sans tâche : les ennuis judiciaires de son mari, Patrick Antonelli. Or celui-ci vient d'être condamné à trois ans de prison dont deux avec sursis pour avoir délivré de faux permis de conduire. La cour d'appel de Versailles a donc tranché ce jeudi 27 janvier.

C'est un verdict plus clément que le précédent où le mari de la star avait été condamné à “à quatre ans de prison, dont deux ans ferme, avec mandat de dépôt différé” ce qui lui avait éviter de retouner derrière les barreaux. Il avait également été condamné à 100 000 euros d’amende et à suivre une formation. Il avait aussi reçu l’interdiction de gérer une entreprise. Avec la décision de la cour d'appel, Patrick Antonelli devrait éviter la case prison en demandant un aménagement de sa peine, notamment avec le port d'un bracelet électronique.

Patrick Antonelli était notamment jugé pour “corruption”, “modification frauduleuse d’un système de données” et “obtention frauduleuse de document administratif”. Entre l’automne 2013 et le printemps 2015, il a été à la tête d'une escroquerie au permis de conduire alors qu'il dirigeait une auto-école à Neuilly-sur-Seine dans les Hauts-de-Seine. Avec la complicité d'agents de la préfecture de Nanterre, il délivrait des permis contre de fortes sommes d'argent. Plus de 250 permis auraient ainsi été vendus pour une somme de plusieurs centaines de milliers d'euros. A l'époque, il avait passé quatre mois en détention préventive.