Valérie Lemercier réagit aux critiques de la famille de Céline Dion

Valérie Lemercier réagit aux critiques de la famille de Céline Dion

"Je n’ai pas envie de m’excuser d’avoir fait ce film parce que moi, je l’aime bien"

Valérie Lemercier a toujours fait part de son admiration envers Céline Dion, à qui elle consacre son dernier film "Aline". Si elle confiait le 7 novembre dernier sur le plateau de "Vivement Dimanche" espérer que le film était "respectueux pour elle" mais aussi "pour sa famille", il semblerait que, au moins sur ce point, cela soit un échec. Le long-métrage a en effet suscité une vive colère chez Claudette et Michel Dion, soeur et frère de la star. Invités dans l'émission québécoise "La semaine des 4 Julie", ils dénoncent, non sans émotion, le portrait peu flatteur que dresse ce presque-biopic de la chanteuse et ses proches. 

La fratrie pointe quelques détails qu'elle estime particulièrement insupportables, notamment la représentation faite de la famille Dion : "Ma mère n’a jamais parlé comme ça à René, et Céline n’a jamais manqué de rien. On passe pour un gang de Bougon. Je m’excuse, mais à Charlemagne, on n’avait pas une cabane, puis c’était toujours propre dans la maison. On dit toujours qu’on n’a jamais connu la misère parce que maman savait tout faire et que papa avait trois jobs." Avant de conclure durement : "Elle [Valérie Lemercier], s'est payée un trip, un méchant trip sur le dos de Céline !" 

De son côté, la réalisatrice n'exprime aucun regret. "C’est du cinéma. Ce n’est pas un documentaire ; c’est une fiction. C’est dit au début du film : il y a des choses qui ne sont pas vraies, qui sont de l’ordre de l’imagination de Brigitte Buc et moi, qui avons écrit le scénario" clarifie-t-elle auprès de La Presse. Elle sait par ailleurs que le projet en a séduit beaucoup, y compris parmi les Dion : "Je sais qu’il y a d’autres personnes de la famille qui ne se sont pas exprimées publiquement et qui ont beaucoup aimé le film. La famille est grande. On ne peut pas plaire à tout le monde." 

Valérie Lemercier n'a donc définitivement ni honte ni regrets. "Je n’ai pas envie de m’excuser d’avoir fait ce film parce que moi, je l’aime bien, ce film." Un partout donc.