Axel Bauer revient sur un passage télé chaotique de sa jeunesse !

Axel Bauer revient sur un passage télé chaotique de sa jeunesse !

"je voulais détruire son plateau"

Après quarante années de carrière, c'est l'heure du bilan pour Axel Bauer. Celui qui s'apprête à sortir son septième album, "Radio Londres", a profité de son passage sur le plateau de "C à vousdans le cadre de sa promo pour revenir sur les moments marquants de son parcours, et notamment un souvenir particulièrement mémorable. 

La séquence tient presque du culte, qu'Anne-Elisabeth Lemoine a introduit en ces termes mardi 11 janvier : "C'est l'histoire d'une guitare qui ne veut pas se casser". Le chanteur de 60 ans s'est souvenu de l'un de ses premières apparitions sur le petit écran dans l'émission "Champs-Élysées"le 9 juin 1984 :

"C'était une de mes premières télés. Il faut dire que Michel Drucker représentait l'establishment pour moi, je voulais détruire son plateau mais je n'avais pas calculé que son plateau était en plexiglas. Donc la guitare rebondissait !"

Une drôle de confidence qui a provoqué les rires des chroniqueurs. Alors âgé de 23 ans, l'artiste a admis s'être emporté alors qu'il interprétait son morceau le plus emblématique, "Cargo" :"On ne sait pas mais j'étais dans une colère, une rage !" Le papa de Jim Bauer s'est également confié sur cette chanson, véritable tube des années 1980 : 

"Le texte s'est inspiré du film Querelle de Rainer Werner Fassbinder. Michel Eli [l'auteur de la chanson, ndlr.] a vu ce film et je suis arrivé au studio le lundi suivant avec une casquette, il a fait une analogie entre l'acteur du film et la façon dont j'étais habillé. Il a vu le personnage ! C'était un rôle de composition."

Une séquence mythique de la télévision, si vous ne l'avez fait vue, on l'a retrouvée pour vous !