Etienne Daho : ce moment où il a eu "la rage" !

Etienne Daho : ce moment où il a eu "la rage" !

Un début de carrière compliqué.

C'est parfois des pires obstacles que nait la meilleure des motivations, une leçon qu'Etienne Daho a bien apprise. Celui qui fête cette année ses quarante ans de carrière musicale, marquée par une quinzaine d'albums et de tournée, a connu des heures difficiles. Si aujourd'hui, ses morceaux continuent de séduire au point que l'artiste de 65 ans a récemment sorti une réédition du "Condamné à mort" interprétée avec Jeanne Moreau avant un album à venir, les débuts furent rudes

Reçu sur le plateau de l'émission "C à Vous" à l'occasion de cette nouvelle sortie, Etienne Daho s'est souvenu d'un moment marquant de sa vie de jeune chanteur : invité pour un spectacle dans le cadre du festival d'Avignon, l'interprète de "Week-end à Rome" avait été averti par le producteur que le public risquait de réserver un accueil mitigé à sa musique pop. "Il était très condescendant. Ce n'était pas très gentil juste avant de monter sur scène de me dire que les gens pouvaient se manifester avec de l'hostilité et de me montrer que je ne faisais pas partie de ce monde.

Mais de cette expérience, le chanteur a tiré quelques enseignements et une certaine force : "Cela m'a donné la rage". Il a donc persévéré, et à raison, puisque le Rennais recevra le 3 décembre prochain la grande médaille de l’Académie Française pour l’ensemble de son oeuvre. Un prix prestigieux déjà décerné à d'autres artistes francophones comme Charles Aznavour, Barbara ou Alain Souchon et qui réjouit Etienne Daho. Le public a donc finalement été conquis !