Amel Bent rassure ses filles sur les critiques

Amel Bent rassure ses filles sur les critiques

Les petites sont prises à partie à l'école...

L'actualité se bouscule pour Amel Bent. Alors qu'elle est en pleine promotion de son dernier album, "Vivante", elle a aussi révélé qu'elle attendait un troisième enfant, elle qui est déjà maman de deux filles, Hana et Sofia qui, parfois, doivent faire face à des critiques visant l'artiste. Les deux petites filles sont donc parfois l'objet de moqueries à l'école "à cause" de la musique de leur maman et la jurée de "The Voice" qui a bien conscience que sa position de chanteuse et de personnalité publique n'est pas forcément facile à vivre pour ses enfants, doit parfois intervenir quand cela va trop loin. C'est l'histoire qu'elle a racontée il y a quelques jours à Fraîches.

"La maternelle, ça ressemble à peu près aux réseaux sociaux puisque c’est pareil, c’est sans filtre à cet âge-là. Il y a des gamines qui disent à ma fille : 'Ah, je n’aime pas ta maman !' Et donc ma fille rentre et me dit : 'Mais pourquoi elles ne t’aiment pas ? Tu les connais maman ?'" Je lui dis : 'Si je vais manger un croissant chez la boulangère et que je n'aime pas son croissant, est-ce que ça veut dire que j’aime pas la boulangère ? Les gens font une erreur. Comme ils n’aiment pas ma musique, ils vont au plus vite et disent : 'Ah je ne l’aime pas'. "J’ai plus ou moins fait un truc comme ça pour qu’elle comprenne que les gens ne peuvent pas ne pas m’aimer parce qu’ils ne me connaissent pas. Ils ne connaissent que ce que je leur propose."

Evidemment, avec sa carrière déjà bien remplie, Amel Bent a développé une philosophie à toute épreuve à propos des critiques comme elle l'a expliqué un peu plus loin.

"J'arrive à me dire : 'Tout ce que je vais pouvoir lire sur moi, ce n'est pas nouveau, c'est juste qu'ils le disent parce qu'ils peuvent le faire'. Et ce n'est pas parce qu'ils peuvent le faire que ça doit, moi, me détruire. J'ai beaucoup de recul par rapport à ça".

C'est vrai que c'est quand même plus dur pour une enfant de cinq ans...