Grand Corps Malade réagit à la mise en demeure de Fabien Lecoeuvre

Grand Corps Malade réagit à la mise en demeure de Fabien Lecoeuvre

Aïe aïe...

Le 27 juillet, Fabien Lecœuvre a mis en demeure Grand Corps Malade pour avoir repris ses propos polémiques sur Hoshi dans sa chanson "Des gens beaux". Le slammeur a répliqué via un courrier très inspiré dévoilé par Le Figaro.

"Moi qui pensais que vous aimeriez ma chanson et que vous remercieriez. Je transforme vos horreurs radiophoniques en morceau festif et je reçois une mise en demeure. Je pensais que vous me sauriez gré d'avoir trouvé la juste manière de vous excuser bien plus efficacement que par vos six demi-lignes sur Twitter", lui a répondu l'artiste ce vendredi 30 juillet dans une lettre que s'est procurée Le Figaro.

Aussi stupéfait qu'amusé par ces menaces judiciaires, Grand Corps Malade poursuit :  "Vous m'accusez d'incitation à la haine: le comble ! Franchement, seuls vos propos, ceux qui sortent de votre propre bouche, pourraient provoquer une telle réaction épidermique. Ma chanson n'est que bonne humeur, paix, tolérance, et lors des festivals cet été, les gens (beaux ou pas) ont chanté et dansé dessus comme jamais."

"Vous avez raté votre première tribune médiatique, vous m'avez l'air mal embarqué sur la seconde. Alors venez danser sur cette jolie chanson, acceptez-la pour ce qu'elle représente, et soyez fier de l'avoir inspirée. À moins, que vous ne me trouviez pas assez beau ?" conclut l'interprète de "Derrière le brouillard"

Quant aux accusations d'incitation à la haine évoquée après les performances publiques du titre "Des gens beaux", l'avocat de Grand Corps Malade estime qu'il n'en existe aucune et explique : "Toute démarche à l'égard du distributeur Universal Music France visant à faire interdire la bonne exploitation de l'œuvre sera susceptible de poursuites."



En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios