Grand Corps Malade attaqué en justice par Fabien Lecoeuvre

Grand Corps Malade attaqué en justice par Fabien Lecoeuvre

Une mise en demeure qui fait mal ...

La mise en demeure a été envoyée le 27 juillet dernier aux bureaux parisiens de Grand Corps Malade et au siège de Universal Music France. Dans ce courrier, le spécialiste de la chanson française Fabien Lecœuvre demande la fin d'exploitation de la chanson "Des gens beaux" dans les plus brefs délais et la suppression dans tous les supports de streaming et autres plateformes des reproductions.

Rappelons les faits ! Le 7 avril 2021, le chroniqueur s'en était pris à la chanteuse Hoshi sur la webradio Ars Mada. Il avait qualifié l'artiste d’"effrayante", regrettant qu'il n'y ait pas plus de "beaux mecs ou de filles sublimes" parmi les chanteurs d'aujourd'hui. Ses propos avaient entraîné un flot de protestations. Hoshi, 24 ans, avait réagi dans l'émission "C à Vous" sur France 5 : "Franchement, ça fait mal au cœur. Ce n'est pas normal d'entendre ça à la télé en 2021. Et c'est profondément blessant pour moi, pour ma famille, pour les gens qui m’écoutent."

Elle expliquait aussi : 

"Je n'en ai pas pleuré mais ça m'a vraiment fait très mal au cœur… Parce que je pense que ça fait du mal aussi… Il y a des gens de 15 ans qui ont envie de se lancer dans la musique et qui vont voir ça. Et en fait, au-delà de ses propos à lui, c'est quelque chose qui se passe tout le temps dans cette société et dans ce milieu. Et c'est grave de laisser dire des choses comme ça. Ça peut décourager certains jeunes qui n'ont pas confiance en eux."

Prenant la défense de Hoshi, Grand Corps Malade a alors écrit le titre "Des gens beaux" sorti pour cet été. Un texte où il s'adresse directement à Fabien Lecœuvre et où il utilise la voix du chroniqueur. 

Dans sa mise en demeure, l'avocat de Fabien Lecoeuvre précise : "Il est acquis que l'utilisation, partielle et elliptique, de ses propos sans sa validation vise à trahir sa pensée et son raisonnement, largement développé dans son entretien donné sur la webradio Ars Mada".

Fabien Lecoeuvre conteste aussi l'utilisation du titre dans la tournée d'été du chanteur. "Ma voix est utilisée pour haranguer les foules dans des cérémonies de ''pénitence publique'' organisée par Grand Corps Malade", clame-t-il. "Durant plusieurs concerts, Grand Corps Malade suscite une véritable incitation à la haine visible au sein des adaptations en le faisant huer et siffler par son public", ajoute-t-il. 

Une histoire qui est donc loin d'être terminé.



En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios