Patrick Juvet : " La solitude, c'est dur quand tu as connu la grande lumière"

Patrick Juvet : " La solitude, c'est dur quand tu as connu la grande lumière"

Des déclarations qui font froid dans le dos...

Le jeudi 1er avril, la France et le monde entier apprenait la disparition du chanteur, Patrick Juvet. L’interprète de "Où sont les femmes" a été retrouvé mort dans son appartement de Barcelone…

Après deux jours sans nouvelle, Yann Ydoux, le manager de l’artiste a décidé de contacter quelques proches de Patrick afin qu’ils aillent directement sur place pour savoir si celui-ci allait bien. Il a été retrouvé mort à seulement 70 ans…

Nos confrères du Parisien ont décidé de donner la parole aux proches du chanteur qui connaissaient très bien l’artiste… Et malheureusement, ils expliquent que Patrick menait une discrète retraite en solitaire et avait visiblement perdu le goût de la musique. Son amie Nicoletta explique :

"Il allait tellement mal. Il a commencé à lâcher prise quand sa mère, avec qui il était fusionnel, est décédé, il y a trois ou quatre ans. On s'appelait souvent. J'essayais de le motiver pour qu'il travaille son piano - car c'était un excellent pianiste - et fasse une tournée des théâtres, mais il ne m'écoutait plus. Il n'avait plus le courage. La solitude, c'est dur quand tu as connu la grande lumière".

Son manager déclare :

"Patrick était quelqu'un de très sensible, il avait des hauts et des bas et souffrait d'une addiction à l'alcool. Le décès de son frère, il y a deux ans, l'avait beaucoup affecté."

Effectivement, avant sa mort, il est resté sobre pendant plus de 25 ans. Il regrettait cette addiction, qui lui avait laissé des traces physiques et qui avait donné naissance à des pensées suicidaires. Le chanteur en avait ouvertement parlé…

"Quand on commence à trembler dès le réveil, à avoir besoin d'une bière ou de n'importe quelle boisson alcoolisée pour que ça passe, on a le choix entre continuer et sombrer ou se soigner et vivre."