Bénabar : son crime de lèse-majesté

Bénabar : son crime de lèse-majesté

Il n'est pas fan d'un géant de la chanson française.

On sait Bénabar proche de Renaud avec qui il vient de partager un morceau, "Chez les Corses". Mais dans l'émission "En aparté" diffusé sur Canal+, il a expliqué que, contrairement à de nombreux Français, il n'était pas vraiment fan de Serge Gainsbourg. Et, en disant cela, il sait très bien qu'il va à contre-courant de la pensée dominante et s'en excuse presque : "Je sais que ça va énerver pas mal de monde de dire ça."

Et pourtant quand la journaliste, Nathalie Lévy lui demande : "Renaud - Gainsbourg, le match, il est d'emblée plié pour vous ?", le chanteur n'a aucune hésitation.

"Ah oui, moi je fais partie de cette minorité de l'humanité qui n'aime pas [Serge] Gainsbourg. Je n'ai jamais été touché… C'est pas une croisade et je reconnais qu'il y a du talent, mais j'ai jamais été fan. Et puis ça m'a toujours un peu gonflé le personnage Gainsbarre. Et puis le culte… c'est peut-être le costume posthume qu'il y a eu autour de lui qui m'a gonflé, comme si c'était l'alpha et l'omega de la chanson française, ce que je ne pense pas du tout. Je trouve qu'il y a beaucoup de facilités."

Peut-être aussi que les sentiments forts qui l'unissent à Renaud biaise-t-il son avis. En effet, et il ne s'en cache pas, Bénabar et Renaud ont des liens solides et anciens qu'ils renforcent à la moindre occasion comme les deux chanteurs l'expliquent dans chez les Corses et dont a témoigné le plus jeune dans les colonnes de La Provence en novembre dernier.

"On se voit beaucoup dans le Sud, où on a tous les deux une maison dans le même coin, dans le Lubéron. Quand je suis arrivé, il m’a présenté sa bande d’amis, dont deux restaurateurs corses qui sont juste en bas de Gordes."

Après, ce n'est peut-être (sûrement d'ailleurs) qu'une banale histoire de goût. Et ça, comme tout le monde le sait, ça ne se discute pas...