Stromae : Anne-Claire Coudray ne comprend pas la polémique

Stromae : Anne-Claire Coudray ne comprend pas la polémique

Le public, lui, suit l'artiste.

Le dimanche 9 janvier, Stromae a dévoilé son titre "L'enfer, en direct du journal de 20h de TF1 en face de la journaliste Anne-Claire Coudray. Cette dernière a récemment révélé les coulisses de cet événement qui a permis de mettre la lumière sur la dépression et le suicide. Mais, certains médias n'ont pas compris qu'on détourne le but du journal télévisé, une institution, à des buts promotionnels. Et si la première chaîne française s'est déjà félicitée d'avoir réussi ce "coup", la journaliste a repris la parole car elle ne comprend pas la polémique comme elle l'a expliqué dans une interview à Ciné Télé Revue.

 "J'ai été choquée que certains puissent mettre en doute la sincérité de Stromae. Pour parler de sujets aussi personnels devant sept millions de téléspectateurs, il faut du courage. Je pense que s'il a choisi le journal télévisé, c'est pour sa sobriété et sa solennité. Sincèrement, je ne vois pas où est le débat. Il suffit de voir la réaction de l'OMS, qui a remercié Stromae d'avoir abordé le sujet difficile du suicide. Notre mission, c'est d'apporter quelque chose aux téléspectateurs, et ça a été le cas. Pour moi, la frontière est assez claire."

Et, le plus important, de toute façon, c'est le public et ici les téléspectateurs en l'occurence. Et eux ont aimé quoi qu'en pensent certaines...

"Je n'avais pas du tout anticipé cette déferlante. Et ce qui m'a marquée, c'est cette unanimité sur les réseaux sociaux. C'est rarissime. C'est la meilleure preuve que ce moment, c'était un instant de vérité." 

Et si l'intervention de Stromae a été enregistrée pour évidemment tout couac, Anne-Claire Coudray a rappelé que l'artiste n'avait pas lu les questions au préalable à son intervention et avait joué le jeu, sauf pour celle qui introduisait son titre.

"Il n'a pas eu les autres questions au préalable. D'ailleurs, il ne les voulait pas. Il a joué le jeu de l'interview comme peu le font. C'était une conversation, qui a préparé à la sincérité du passage chant. La question sur son mal être est la seule que je lui ai soumise à l'avance, car il fallait qu'elle corresponde totalement aux premiers mots de sa chanson."

De toute façon, la "polémique" n'a pas freiné la déferlante Stromae qui a dû ajouter des dates à sa tournée qui s'annonce déjà sous les meilleurs auspices.