Camélia Jordana répond aux critiques

Camélia Jordana répond aux critiques

Dans une grande interview à Pure Charts.

Alors qu'elle va effectuer son grand retour en musique ce vendredi 29 janvier avec son album, "Facile/Fragile", Camélia Jordana est amenée à faire de la promo. Avec sa personnalité clivante, elle a souvent été au centre des polémiques ces derniers mois. Des critiques auxquelles elle a décidé de répondre dans un interview pour Pure Charts. Porté par les succès des singles "Facile" et "Silence", son album sera le reflet de ses aspirations et ne s'interdit aucun sujet, y compris ceux qui peuvent déplaire ou interroger.

Parmi ces derniers, on trouve le féminisme, un sujet qu'elle défend mais dont elle démine l'éventuelle portée polémique dans le morceau "Les garçons" : "c'était important pour les personnes qui écouteraient l'album de voir qu'on peut très bien être féministe et aimer les hommes."

"Je crois foncièrement que c'est un vrai mythe, les féministes qui détestent les hommes. Au contraire. Je suis convaincue, en tant que féministe, qu'on a besoin des hommes pour réussir nos buts, à savoir l'égalité des droits entre les hommes et les femmes. Les hommes seront les grands gagnants de ce combat [malgré] une perte de certains privilèges."

Mais ce n'est pas le seul sujet qui peut "poser problème" chez Camélia Jordana. On se souvient que ses propos sur la police n'étaient pas du tout bien passés dans l'opinion publique. Pour la chanteuse, ils ont été mal pris uniquement parce qu'elle représente "une femme racisée".

"Je pense que c'est lié au fait que je sois une femme, et une femme racisée qui plus est, que je sois une femme racisée descendante d'Algériens résistants contre la France, qui avant ça se sont battus pour la France. Ça fait un bon petit combo pour les personnes réacs, fachos et racistes. J'ai la chance d'avoir commencé ma vie professionnelle quand j'avais 16 ans et donc d'être exposée et considérée comme personnage public depuis mes 16 ans, donc ça fait douze ans. C'est presque la moitié de ma vie. J'ai vraiment appris à vivre avec."

Des réactions désormais habituelles avec lesquelles elle a appris à vivre et qui ne la feront pas dévier.

"Avant, on me critiquait beaucoup sur la manière que j'avais de chanter, sur mon apparence, sur mon physique, sur ma voix, tout ce que je pouvais incarner et représenter. Aujourd'hui c'est sur ce que je dis. Ça ne m'a jamais arrêtée dans mes projets, dans la manière que j'ai de mener ma barque et ma carrière. Et ce n'est certainement pas aujourd'hui que ça va commencer."

C'est dit, c'est clair !



En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios