Jean-Pierre Pernaut « tête de mule » qui « pique des colères » ?

Jean-Pierre Pernaut « tête de mule » qui « pique des colères » ?

Ce que ses collègues disent de lui

Le 22 février prochain, Jean-Pierre Pernaut fêtera ses 30 ans à la tête du journal de 13h. pour l’occasion, nos confrères de Télé Loisirs ont recueilli les témoignages de certains de ses collaborateurs.

Marie-Jo Planson-Genieux, coordinatrice des JT de Jean-Pierre Pernaut depuis 24 ans, révèle que Jean-Pierre Pernaut « mange avec ses collaborateurs, au self, avec son plateau » à chaque fin de JT. Il y a quelques années, le journaliste avait même apporté « un pot de rillettes » à sa collègue alors qu'elle était en arrêt maladie ! Une collègue chalereux selon la journaliste. Mais d’autres portent un regard différent.

Jacques Rieg-Boivin, correspondant des journaux de TF1 depuis Strasbourg, révèle s'être « déjà engueulé » avec Jean-Pierre Pernaut. Il confie : « Jean-Pierre pique parfois des colères ». Le présentateur se défend et justifie ce comportement par le stress : « J'ai toujours envie que le journal soit parfait. Mon rôle, c'est de donner une impulsion (...) Mais il n'y a pas de colère froide et méchante ».

La rédactrice en chef des 13h de TF1, Anne de Coudenhove, a quant à elle affirmé que Jean-Pierre Pernaut était « une tête de mule » avec énormément d' « idées fixes ». Des propos peu flatteurs que le journaliste dément catégoriquement : « Je ne suis pas une tête de mule. Anne non plus, et il n'y a pas de prises de bec, juste des réflexes communs ».

Anne-Claire Coudray et Evelyne Dhéliat (qui travaille avec lui depuis 1981) ont elles aussi donné leur avis sur leur collègue. La première, qui était reporter pour les JT de Jean-Pierre Pernaut dès 2004 avant de devenir titulaire le weekend, révèle que le journaliste faisait preuve de beaucoup de professionnalisme à son égard : « Même si son journal est porté sur les régions, quand on est sur un terrain compliqué, il ne vous laisse pas poireauter à l'autre bout du monde ». La seconde, qui travaille avec lui depuis 37 ans déjà, pointe du doigt un homme « chaleureux et bon vivant ».


A lire également

Thomas Sotto revient sur son clash avec Jamel Debbouze

Et dévoile sa technique pour le déstabiliser

Quand Thomas Sotto clashe Jamel Debbouze

« Quand vous serez un grand comique, peut-être que vous aurez le droit au titulaire ! »

Le coup de gueule de Pierre Arditi contre #balancetonporc

« L'art n'a pas de leçon de morale à recevoir »

ONPC : Laurent Baffie accuse l’émission d’avoir coupé son embrouille…

« Ça aurait mérité d’être diffusé même si ce n’était pas très bon pour elle »


0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios