Matt Pokora est un "vrai daron"

Matt Pokora est un "vrai daron"
La famille de Matt Pokora est au centre de tout.

C'est ce qu'il affirme dans "Gala".


Matt Pokora est un artiste de premier plan. A ce titre, il est très occupé surtout avec un album qui va bientôt sortir. Mais père de deux jeunes garçons et beau-père d'une adolescente, le chanteur prend également très au sérieux ce rôle quand il le raconte dans les colonnes de Gala à qui il a donné une interview dans laquelle il raconte ses habitudes avec un certain amusement.

"Le premier geste avant de sortir ? Je mets les infos et je prépare le petit-déjeuner pour la famille. Le vrai daron !"

Il continue de sourire quand Gala lui demande la phrase qu'il n'aurait jamais imaginé dire un jour :

"C'est bon, j'ai changé la couche."

Il y a aussi une autre expression dont il use certainement plus souvent, c'est "je t'aime", un terme qu'il juge indispensable.

"Je le dis sans retenue à mes enfants, à ma femme quand je pars travailler ou en voyage. Quand tu reçois de l'amour, tu peux en donner."

Un amour fort et puissant qui lui a notamment permis de passer sans problème le confinement.

"J'étais bien chez moi, avec les miens et que je n'avais pas besoin d'autre chose. [Cette période] a confirmé que nous nous suffisions à nous-mêmes. Pas besoin de combler un vide avec des choses de l'extérieur".

En 2023, Matt Pokora va repartir en tournée pour défendre son nouvel album, "Epicentre Tour" et ses 20 ans de carrière. Il retrouvera alors une autre partie de sa tribu, indissociable également de sa vie actuelle, son public. Mais là encore la famille n'est pas très loin comme il l'avait dit sur les ondes de M Radio.

"Epicentre, c'est de là d'où part la source d'énergie. Aujourd'hui, ce qui m'a principalement inspiré pour cet album, c'est ma famille, mes enfants. Ma manière d'aborder l'écriture et la composition d'un album n'est plus la même puisque je n'ai plus les mêmes aspirations maintenant que je suis papa. L'épicentre a changé de source d'énergie. Avant, c'était moi. Maintenant, c'est ma famille. Et en ce qui concerne l'Epicentre Tour, je l'ai gardé parce que l'épicentre pour moi dans un concert, c'est le public et que je vais avoir une scène qui va être au milieu du public et je vais aller y chercher directement l'énergie."