Bernard Lavilliers tacle Emmanuel Macron

Bernard Lavilliers tacle Emmanuel Macron

Un tacle très appuyé.

Vous le savez, le contexte politique en France est assez tendu à l'approche des élections. C'est également dû aux derniers années compliquées qu'on a dû traverser, notamment avec le CoVid mais aussi les avertissements qu'on peut percevoir dans des changements climatiques de plus en plus violents. Une période pas forcément très joyeuse donc, et dans ce genre de période, les gens se mettent à chercher des "responsables". Pour Bernard Lavilliers, les responsables sont tout trouvés, et il n'hésite pas à leur envoyer quelques piques.

L'artiste vient de sortir un album "Sous un soleil énorme", le 12 novembre dernier, et fait donc le tour des plateaux télés et des interviews. Dans cet album il parle beaucoup d'actualité, avec la menace du changement climatique, l'inaction des politiques, la crise sanitaire ou encore l'assassinat de Samuel Paty. Dans le morceau "Beautiful Days", il n'hésite pas à s'en prendre directement au président de la République Emmanuel Macron : "ment, dément effrontément", "jamais élu, toujours choisi, c'est le règne des petits marquis"

Invité sur le plateau de "C à vous" sur France 5, il est revenu sur ce texte assez engagé. Bernard Lavilliers déclare notamment que Emmanuel Macron ne "m'énerve pas, il m'agace, c'est différent. [...] Le premier de la classe, qui sort impeccablement habillé '...) et qui a toujours raison. Des fois, il dit d'énormes conneries genre "le travail est de l'autre côté de la rue"... mais apparemment, ça ne dérange personne". Le chanteur va également un peu plus loin en critiquant également l'équipe du Président : "Moi je ne connais pas ceux qui gouvernent avec lui, qui ne sont pas élus, ils sont choisi... Il y a pas mal d'ombres et de lumière dans tout ça. Ce qui me fait le plus marrer, c'est le jeune âge, le côté Jupiter. Il a dit ça au départ. Ca ne vous a pas étonnés ? Il y va fort quand même ! Il a dit qu'il allait gouverner d'une façon jupitérienne et Jupiter c'est le patron normalement"

Il décide de couper court au sujet d'Emmanuel Macron, mais ne se prive pas d'un dernier petit tacle appuyé envers le Président : "de considérer que ceux qui ne sont pas dans la start-up nation, ils sont lourds, incultes et de trop, c'est se débarrasser des 3/4 de la population. Il y a ce côté là, un peu baratineur. Il y a toute une série de mecs impeccablement habillés, comme des petits coffrets, qui tiennent le même langage, des technocrates qui sont un peu hors-sol et qui n'en ont rien à foutre". Au moins, c'est clair : Bernard Lavilliers et Emmanuel Macron n'iront pas en vacances ensemble !



En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios