Un serveur américain reçoit 60 000$ après avoir refusé de servir une cliente non masquée

Un serveur américain reçoit 60 000$ après avoir refusé de servir une cliente non masquée

L'histoire a fait le tour du monde. Le serveur en question est devenu une star du net.

L'histoire est surprenante. Le 22 juin dernier, dans une boutique de l'enseigne Starbucks à San Diego (Californie), Amber Lynn Gilles, une cliente, se présente sans masque et refusait d'en porter un. Le serveur, Lenin Gutierrez, a donc refusé de la servir, alors que l'État est l'un des plus touchés par la pandémie de la Covid-19 aux États-Unis.

Visiblement contrariée, Amber Lynn Gilles décide de relayer son histoire sur Facebook, avec un message fort peu sympathique : "Voici Lenin de Starbucks qui a refusé de me servir parce que je ne porte pas de masque. La prochaine fois, j’attendrai les flics et j’apporterai une dispense médicale". 

Malheureusement pour la jeune femme, l'effet de sa publication est tout l'inverse de ce qu'elle attendait. 49 000 personnes partagent son poste et l'un d'entre eux, Matt Cowan, profondément choqué par le comportement de la cliente, décide d'organiser une collecte de fond sur le net pour le serveur. "J’ai fixé la cagnotte à 1000 dollars, pensant que nous aurions de la chance si nous atteignions 250 dollars. Quand nous avons atteint 100 dollars, j’ai été dépassé par ça" a-t-il déclaré à une chaîne de télé locale. Cependant, en 4 jours, la fameuse cagnotte en ligne dépasse les 60 000$. 

Le jeune serveur a tenu à remercier les donateurs et à préciser les faits : "Je lui ai demandé si elle avait un masque, elle m’a répondu qu’elle n’en avait pas besoin. Je lui ai montré les recommandations destinées à la clientèle montrant l’obligation de porter le masque. Elle a perdu ses nerfs et a commencé à se sentir mal à l’aise. Elle est partie, puis elle est revenue et m’a demandé mon nom. Je lui ai dit que je m’appelais Lenin, elle m’a pris en photo et m’a dit qu’elle contacterait le siège social de Starbucks". 

La maison mère de Starbucks, réagissant à l'affaire, a rappelé que les gestes et mesures sanitaires devaient être respectés, et que le port du masque était une obligation. 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios