Koh-Lanta : la production va saisir la justice contre les menaces envers les candidats

Koh-Lanta : la production va saisir la justice contre les menaces envers les candidats

L'élimination de Sam vendredi n'est pas passé auprès de tous les téléspectateurs. Certains se sont trop emballés.


Vendredi soir, Sam a été élimoné du jeu d'aventure de TF1. Cependant, la pilule n'est pas passée auprès de tout le monde. Plusieurs internautes s'en sont pris à des candidats, notamment Inès et Régis, qui ont reçu des menaces de mort et des menaces concernant leurs familles. 

Denis Brogniart avait appelé au calme et à la raison, mais la société de production ALP a décidé de saisir la justice, en la personne du procureur de la République de Paris. "Ces faits sont passibles de trois ans d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende. Une enquête devrait être ouverte pour identifier les auteurs et engager des poursuites" souligne la société, présidée par Alexia Laroche-Joubert. 

"Koh-Lanta est un programme familial et il est intolérable que ses concurrents aient à faire face à un tel déferlement de haine (...) ALP sera vigilant au respect de chacun et engagera des actions judiciaires à chaque fois que cela sera nécessaire", peut-on lire sur le communiqué. 

Sam a également adressé un message aux téléspectateurs :