Jean-Louis Aubert se confie sur Téléphone

Jean-Louis Aubert se confie sur Téléphone

Le chanteur d'"Alter Ego" a fait quelques révélations sur les tensions au sein du groupe.


On le sait, le groupe Téléphone n'existe plus, en tous cas plus sous ce nom. Devenus "Les Insus ?", Jean-Louis Aubert et son comparse Louis Bertignac se sont retrouvés pour plusieurs concerts où ils ont repris leur vieux succès, toujours aussi plébiscités !

Mais tout ceci s'est fait sans Corine Marienneau, la bassiste du groupe qui a claqué la porte. Elle était d'ailleurs revenue sur le projet des "Insus ?" il y a quelques années : "À un moment il faut arrêter ! En changeant de nom et en organisant une énorme tournée de 20 Zénith, cinq Arena, et que sais-je encore... Je crois que là, il faut être réaliste, ils ne veulent pas que je vienne".

Selon Jean-Louis Aubert, comme il l'expliquait au micro d'Europe 1, tout serait parti d'une réflexion de Mick Jagger, le chanteur des Rolling Stones, où il affirmait qu'avoir une femme dans le groupe allait mener à des soucis. "C'était un peu macho [...] Je pense que pour une femme à cette époque-là, c'était vraiment emblématique d'être avec un groupe de garçons comme ça, c'était vraiment chouette et un signe d'égalité et de libération. Mais ça n'a pas dû être facile tous les jours pour Corine, effectivement". 

Le chanteur s'est ensuite expliqué sur le retour du groupe sans Corine Marienneau : "Peut-être qu'entre garçons, avoir une espèce de "passer l'éponge" et de s'entendre et d'avoir un petit peu de bienveillance avec le temps qui passe et de dire "Quand même on est bien ensemble, on a vécu des choses trop passionnelles""

Et si le nom du groupe a été changé, c'est avant tout pour éviter les problèmes d'ordre juridiques : "On a senti qu'il y allait avoir des problèmes juridiques alors l'avocat nous a conseillé de continuer avec ce nom. (...) Il y a quand même eu des problèmes juridiques (...) Disons que Corine a été extrêmement bien, à mes yeux, dédommagée, mais... c'est pas ça qui rend heureux. Ce qui nous aurait tous rendus heureux, c'est un sourire et des bras ouverts mais ça n'a pas été le cas". 

En attendant, Jean-Louis Aubert connait un véritable succès avec son dernier album "Refuge", vendu à plus de 100 000 exemplaires.