Un épisode exclusif de la série Joséphine Ange Gardien diffusé hier , fait polémique

Un épisode exclusif de la série Joséphine Ange Gardien diffusé hier , fait polémique

Ce lundi 26 août, à 21 h 05 sur TF1, le feuilleton incarné par Mimie Mathy dédie un épisode à l’esclavage, lequel a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux.

L’histoire tourne autour de Clémence, une jeune femme enceinte partie en Martinique à la recherche de ses origines. Pour l’aider, Joséphine décide de se téléporter dans les années 1830 sur cette même île.

Là-bas, l’ange gardien devient la gouvernante de Lison, 10 ans, une petite orpheline. Durant son séjour,Joséphine Delamarre y défendra aussi Scipion et Vénus, un couple d’esclaves prêt à tout pour retrouver sa liberté afin de vivre son amour au grand jour…

Les critiques qui reviennent le plus sur les réseaux concernent le manque de finesse dans l’intrigue. Ils reprochent également le fait qu’un personnage blanc, en l’occurrence celui de Mimie Mathy, soit venu en aide aux esclaves, lesquels se sont battus pour obtenir leur liberté.

Lors d’une interview que la comédienne a donné à TF1, elle exprime son point de vu sur toute cette polémique : « TF1 avait peur que ce soit trop grave, trop sérieux. C’est pour cela qu’on a décidé d’aborder la thématique à travers le regard d’un enfant [à savoir celui de Lison]. J’ai trouvé cette histoire très touchante et agréable à jouer. Et puis, le public qui regarde “Joséphine” est majoritairement composé d’enfants. Je voulais qu’ils sachent qu’on n’a pas toujours été libres », explique-t-elle.

De plus, l’équipe de production de la série a reçu le soutien du Cran, le Conseil représentatif des associations noires de France. « Il y a un vrai effort pour montrer que les esclaves sont les premiers à participer à leur libération. On voit des rebelles, des nègres marrons. Que “Joséphine, ange gardien”, série populaire, aborde la question de l’esclavage est évidemment une bonne chose », exprime Louis-Georges Tin, le président d’honneur. Tout est bien qui finit bien...