Vincent Lagaf’ en deuil : Un proche meurt dans d’étranges circonstances…

Vincent Lagaf’ en deuil : Un proche meurt dans d’étranges circonstances…

Une disparition inquiétante…


Vincent Lagaf' est en deuil. Ce jeudi 18 juillet, Le Parisien nous informe que l'un des amis de l'animateur est décédé dans d’étranges circonstances. Dans les colonnes du quotidien, l’ancien présentateur du Bigdil s’est confié sur cette inquiétante disparition qui s'est déroulée à Cavalaire, dans le Var.

 

Le 3 juin dernier, le dénommé Jean-Marc Sandré, patron du chantier naval Marine Plaisance, a disparu sur le port de Cavalaire. Le matin, il avait quitté son domicile de La Croix-Valmer au volant de sa véhicule de fonction. Or, comme le prouvent les images de vidéosurveillance de la ville il ne s'est pas rendu à son travail et était accompagné d'un individu dont l’identité reste inconnue. Le lendemain, sa voiture a été retrouvé à l’entrée d'un sentier forestier, à 3 km de Cavalaire. Après analyse, les forces de l’ordre ont trouvé une trace d'ADN inconnue. Mais aucune trace de l'homme d'affaires.

 

Plus d’un mois plus tard, le 2 juillet, le corps de Jean-Marc Sandré a été découvert à moitié enterré dans une zone boisée et escarpée, près de l'endroit où son véhicule avait été retrouvé. D’après l'autopsie, il aurait reçu un violent coup sur la tête. Mais pour le moment, la raison de l'homicide reste inconnue. "À ce stade, nous ne connaissons pas le mobile du crime. Nous travaillons sur plusieurs pistes : une affaire relationnelle ou liée à un quelconque conflit économique. Mais pour l'heure, nous ne privilégions aucune d'entre elles", a déclaré le procureur de la République de Draguignan qui a ouvert une information judiciaire pour assassinat.

 

Selon les enquêteurs, le jour de sa disparition, Jean-Marc Sandré avait reçu une demande de rançon de 100 000 euros. Selon les informations du Parisien, une demande de rendez-vous avait été fixée au dimanche suivant, mais personne ne s'est présenté.

 

Dans Le Parisien, Vincent Lagaf’ confie "On est tous dans l'incompréhension totale par rapport à ce qu'il s'est passé. (…) Ça mettra peut-être des années, mais je pense que ses enfants connaîtront un jour la vérité. Avec les moyens techniques dont disposent aujourd'hui les enquêteurs, je suis convaincu qu'on saura".

 

Sans langue de bois, Vincent Lagaf’ a ensuite poussé un coup de gueule contre les personnes qui divulguent des rumeurs à propos de la disparition de Jean-Marc Sandré. Il explique « Tout ça m’inspire cette phrase de Gustave Parking : ‘Mieux vaut fermer sa gueule et passer pour un con que de l’ouvrir et prouver qu’on l’est’ »

Les deux hommes se sont connus il y a vingt-cinq ans. L’ex-animateur du Juste Prix venait de jeter l'ancre de son bateau quand il a aperçu une "bande de fous furieux qui sautaient la vague en jet-ski". Il est donc allé à leur rencontre et de là, est née une belle amitié. "C'était un vrai pote. Le genre d'ami qui, si vous avez une galère en pleine nuit, viendra vous filer un coup de main. On a construit au fil des ans une amitié solide et vraie, totalement désintéressée", a-t-il confié. Des mots émouvant de la part de Vincent Lagaf’…