Jérémy Ferrari : Humoriste révolté !

Jérémy Ferrari : Humoriste révolté !
Source : www.jeremyferrari.fr

L’humour noir et décapant de Jérémy Ferrari lui a permis de devenir l’un des humoristes les plus populaires de la scène Française !


Jérémy Ferrari est l’un des humoristes les plus populaires de la scène Française. En effet, l’annonce de son nouveau spectacle : Anesthésie Générale a suscité un réel engouement auprès du public. Rapidement, les salles qui vont accueillir le one-man show ont affichés complet. Le spectacle sur le thème de la santé s’apprête à faire grincer des dents, à secouer les spectateurs !

 

Mais qui se cache réellement derrière ce masque d’humoriste ? Sous son sourire malicieux et sa désinvolture se cache un être révolté qui lutte contre l’injustice. Dès sa plus tendre enfance à Charleville-Mézières, Jérémy Ferrari prend conscience de la misère qui règne dans le monde qui l’entoure et préfère se moquer du misérabilisme ! Elève dissipé, il décide d’arrêter l’école en seconde pour se consacrer au théâtre et à la comédie. Lors de son premier one-man show à l’âge de 16 ans, il reprend « Le scrabble » de Pierre Palmade sur la scène du théâtre de sa ville natal. La magie opère, maintenant c’est sûr, Jérémy Ferrari veut faire de sa passion son métier. Dès ce jour, il s’unit avec la scène et le public, pour le meilleur et pour le rire !

 

Bruno Nion, son professeur de théâtre, conseil à Jérémy de « monter à Paris » pour intégrer les cours Florent.  Après discussion, les parents du jeune homme acceptent. Ainsi à l’âge de 17 ans, il part à la conquête de la capitale. Pendant 2 ans, il présente un spectacle intitulé « Moi, méchant ? » d'abord au théâtre de la Providence, puis au théâtre Clavel et au théâtre du Temple.

 

Après avoir intégrer l’équipe du Morning café sur M6 et avoir présenté la pièce « Deux chaises vides », qui met en scène la rencontre fictive entre le peintre Vincent van Gogh et le poète Arthur Rimbaud, Jérémy Ferrari prend conscience qu’il ne peut pas vivre de sa passion. Son humour, jugé trop grinçant se heurte à des refus réguliers de la part des chaînes de télévision.

 

Il devient alors prof de jujitsu, agent de sécurité au Stade de France, serveur, groom, coursier, conseiller clientèle chez Orange, vendeur de chemises et manutentionnaire. En parallèle à ces petits boulots, il présente, en 2008, son spectacle sur les religions monothéistes « Mes 7 pêches capitaux » au théâtre Clavel à Paris. Le one-man show arrivera ensuite au théâtre du Temple, il est rebaptisé « Hallelujah Bordel ! ». Pendant cette période, l’humoriste est sur le point d'abandonner la scène. Laurent Ruquier lui propose d'intégrer la bande d’On n'demande qu'à en rire en 2010.

 

Porté par le succès du programme d’humour de France 2, le spectacle obtient un succès triomphal. Il est joué plus de 700 fois à Paris avant de partir en tournée début 2012.

 

Jérémy Ferrari devient alors un visage emblématique de la scène humoristique. Il commence, en 2016, la tournée de son stand-up « Vends 2 pièces à Beyrouth » qui a pour thématique la guerre, les attentats de 2015 en France et les ONG. Pour écrire ce spectacle, il suit des cours de géopolitique. Le spectacle joué pendant deux ans a réuni 300 000 spectateurs et fait partie du top 5 des one man shows les plus vus en France.

 

L’année de la représentation de ce one-man show, Jérémy Ferrari bouscule Manuel Valls dans On n’est pas couché sur France 2. Au cours de l’émission, il interpelle le Premier Ministre sur la politique internationale de la France et la présence d’Ali Bongo à la marche du 11 janvier 2015 après les attentats de Charlie Hebdo. Le Président du Gabon était à l’origine de la suppression deux journaux qui s’opposaient au pouvoir et un journaliste du pays affirmait avoir été séquestré et menacé par un élu du gouvernement, après la publication d'un article qui dénonçait des crimes rituels perpétrés dans le pays.

 

 

En 2020, Jérémy Ferrari dévoilera son nouveau spectacle Anesthésie générale. Dans ce one man show, l’humoriste s’attaquera à l’industrie pharmaceutique, ses dangers et ses dérives. Comme pour ses précédents spectacles, l’humoriste a enquêté, mené l’investigation et travaillé à l’aide de témoignages concernant les sujets qu’il va toucher dans ce prochain spectacle.