Jean-Marie Bigard confie être "détruit" …

Jean-Marie Bigard confie être "détruit" …

"Je viens d'apprendre il y a 45 minutes là que j'étais viré"

L'humoriste a appris que 49 dates de sa tournée estivale ont été annulées suite à « sa blague » sur prononcée dans Touche pas à mon poste le mois dernier, l’histoire de Bigard tournait autour de la thématique du viol et avait fait polémique.

 

Sur ses réseaux sociaux, Jean-Marie Bigard n'a pas caché sa tristesse et a publié une vidéo. "Bonjour les amis, je reste assis car je suis détruit (...) Je devais faire la tournée Var-Matin cet été, 49 dates, c'était tout mon été de travail et je viens d'apprendre il y a 45 minutes là que j'étais viré. Je suis viré par Jean-Marc Pastorino, qui est le PDG de Var-Matin, il a dit 'Non, on ne peut pas prendre un gars qui raconte sur C8 la blague de la déchirure'. Vous m'avez bien entendu ? C'est la réalité, je suis viré (...) Il me jette comme une merde pour une blague que je raconte à la télé et à la radio depuis 30 ans", a-t-il déclaré, accablé.

 

Néanmoins, l’humoriste a eu une idée. Il lance "Je fais un appel. Si des maires du Var veulent me recevoir, je viens et je joue pour cinq euros la place, ok ? Rien que pour faire chier Jean-Marc Pastorino et pour faire rire les gens parce que j'étais censé parcourir tout le département du Var cet été. Si vous le voulez, je viendrai. Jean-Marc Pastorino verra que je fais beaucoup plus rire les gens que je les fais pleurer ou que je les offusque. Je vous embrasse tous, j'ai pris un coup sur la tête".

 

Pour rappel, après la « blague » de Bigard, le CSA avait recueilli plus de 200 signalements 24 heures après la diffusion.