Pierre Perret s’exprime sur les "Gilets Jaunes"

Pierre Perret s’exprime sur les "Gilets Jaunes"

« Mes parents auraient été des 'gilets jaunes'. »

Dans un entretien accordé au Monde, Pierre Perret est revenu sur sa belle carrière mais il a aussi évoqué le mouvement des "gilets jaunes." "Mes parents auraient été des 'gilets jaunes'. Ils travaillaient quinze heures par jour. Ils sont partis une seule fois en vacances dans leur vie, quinze jours à la mer. Au Café du pont, je n'ai connu que des 'gilets jaunes'. Le 15 du mois, c'était fini pour eux, ils n'avaient plus rien à mettre dans la marmite. Ils tondaient les gosses pleins de poux pour ne pas payer le coiffeur. La misère a beaucoup de patience. La soupape a jailli d'un coup, c'est très difficile d'arrêter un peuple en colère", confie l'interprète de "Lily".

 

Dans ses textes engagés, Pierre Perret prône la paix et la liberté. Il explique regretter les débordements de violence observés lors des différentes manifestations.

 

"Je regrette que les 'gilets jaunes' commencent à être déstabilisés par des casseurs, récupérés par des politiques, parce qu'il y a une générosité. La sincérité de leur discours doit être respectée. Mais le gouvernement est à des années-lumière de leur quotidien. Il a charge d'âmes auxquelles il ne comprend rien. C'est le combat de ceux qui souffrent dans leur quotidien et qui ont été blessés, humiliés. On n'a pas le droit de traiter les gens comme ça quand on dirige un pays. A côté de 'Liberté, Egalité, Fraternité', dans la devise française, on devrait inscrire 'Dignité'." A 84 ans, Pierre Perret est toujours engagé !