Les premiers mots de Sylvie Vartan sur la polémique de l'héritage de Johnny

Les premiers mots de Sylvie Vartan sur la polémique de l'héritage de Johnny

"Je ne frappe à aucune porte"

Quelques jours après l'hommage rendu à Johnny Hallyday pour ses 75 ans, Sylvie Vartan, mariée avec l'idole des jeunes pendant une dizaine d'années, s'est confiée dans les colonnes du Parisien. En pleine promotion pour la diffusion d’un concert au Grand Rex le 26 juin sur France 2, elle a révélé qu'elle était très fière de son fils, David Hallyday: "Je suis très émue par son talent, depuis qu’il est petit, il est fort, sensible, discret. La façon dont il se conduit, je suis très fière de lui. Il est blessé mais il a une grande force mentale". Dans une tumultueuse bataille d'héritage avec sa soeur Laura Smet, les deux enfants sont confrontés à Laeticia Hallyday, veuve du rockeur. 

La chanteuse de 73 ans a estimé que le premier jugement sur le testament de Johnny (gelant ses biens français mais pas de droit d'écoute du dernier album pour David et Laura) était "correct": "Il ne remet pas du tout en question le fait que les enfants obtiennent le droit moral sur son oeuvre. Ils ne sont pas intéressés par l’argent, mais par le côté artistique de leur père, un énorme artiste. Quand on est artiste, comme David, c’est la moindre des choses d’avoir son mot à dire sur l’oeuvre de son père, c’est tellement logique, évident". 

En revanche, l'interpréte de La plus belle pour aller danser n'a aucune envie de tendre la main à Laeticia Hallyday: "C’est une question pour le moins incongrue (rires). Non, je n’ai pas envie de frapper à sa porte. Je ne frappe à aucune porte". 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios