Jérémy Ferrari en veut à Cyril Hanouna

Jérémy Ferrari en veut à Cyril Hanouna

« Ça m’a déçu »


Jérémy Ferrari était invité de L'interview sans filtre de Télé-Loisirs. Il est revenu sur sa relation avec Cyril Hanouna, dont il a été le chroniqueur en 2013.

L’humoriste déclare ne pas être « fâché » avec l’animateur. Il garde même un bon souvenir de sa participation à TPMP : « Je suis arrivé quand ça commençait à marcher […] Ce que j'aimais au départ chez Cyril, c'est qu'il avait cette espèce de sincérité. J'aime bien les gens qui sont en phase avec eux-mêmes, je m'en fous qu'il soit potache. S'il arrive en disant "je suis potache" et qu'il est potache, je le trouve vachement sympa. »

L’humoriste a pourtant quitté l’émission quelques mois après son arrivée. Il rassure, ce départ s’est fait « d'un commun accord avec Cyril ».  C’est par la suite que cette relation s’est détériorée. Jérémy Ferrari regrette que son ancien employeur le critique trop souvent dans ses émissions : « A plusieurs reprises, dans ses émissions, il m'a taclé. Il a notamment pris la séquence avec Manuel Valls et, bizarrement, personne n'était d'accord avec moi en plateau. Sauf que, c'est pas possible, je sais comment elles sont faites les émissions, j'y ai travaillé. » Normalement, en effet, il y a toujours un ou deux chroniqueurs qui prend la défense de l’artiste pour mesurer les propos du groupe, ce que ne ferait pas Cyril Hanouna selon Jérémy Ferrari.

L’humoriste reproche surtout le parti pris politique de Cyril Hanouna. Selon lui, s’il était « quelqu'un de vraiment populaire », il ne défendrait pas la politique du gouvernement « qui met la France à genoux ».

Mais Jérémy Ferrari assure une nouvelle fois, il n’est pas fâché avec Cyril Hanouna. D’ailleurs, il confie avoir reçu quelques invitations de la part de l'équipe de TPMP pour venir en plateau et faire la promotion de son spectacle, Vends deux pièces à Beyrouth.