Koh Lanta: l'agresseur présumé sort de son silence

Koh Lanta: l'agresseur présumé sort de son silence

"Je n'ai rien à cacher, je suis innocent"


Il y a environ une semaine, une candidate de Koh-Lanta, Candide Renard, a accusé un autre concurrent, un certain Eddy, de l’avoir agressé sexuellement sur l'île. Le tournage a alors été annulé, par la société de production ALP, et les candidats ont été rapatriés en France, il y a quelques jours. 

En exclusivité, l'agresseur présumé, Eddy G., a donné une interview pour TéléStar, et clame son innocence: "J'ai suivi les policiers et, comme je n'ai rien à cacher et que je suis innocent, je n'ai même pas attendu que mon avocat arrive pour commencer à m'expliquer". Il raconte sa version des faits le soir de la présupposée agression: "Tous les soirs, j'ai dormi entre un homme et la paroi de la cabane. Candide, elle, était plus loin. Quand les caméramans sont revenus dans la nuit pour nous filmer, je me suis réveillé et Candide était à moitié sur moi. Ça a été filmé et ça me disculpe complètement". 

Invité au micro de Philippe Vandel, l'avocat de l'agresseur présumé, a déclaré que la jeune femme n'avait pas voulu de confrontation avec l'homme de 34 ans: "Candide, qui a fait de grandes déclarations auprès des services de police, refuse maintenant toute confrontation. Elle a refusé la confrontation avec Eddy. Tout simplement parce que si on confronte les deux versions, on s’aperçoit que la sienne ne résiste absolument pas à celle d’Eddy (...) C’est la raison pour laquelle les officiers de police judiciaire ont remis quasi immédiatement Eddy en liberté". 

Le parquet de Nancy a ouvert hier une information judiciaire pour agression à caractère sexuelle à l'encontre d'un candidat du programme Koh Lanta après la plainte de la jeune femme.