Eddy Mitchell se confie sur son "frère" Johnny Hallyday

Eddy Mitchell se confie sur son "frère" Johnny Hallyday

"Je ne suis contre personne"

Cinq mois après la mort de Johnny Hallyday et son hommage national, Eddy Mitchell sort de son silence et a livré une interview au Parisien. Celui qui sort le second disque de "La Même Tribu" le 25 mai, revient sur la bataille médiatico-judiciaire entre David Hallyday et sa soeur Laura Smet contre Laeticia Hallyday, la veuve de l'idole des jeunes: "Il était le parrain de ma fille cadette, Pamela, je suis le parrain de Laura, mais nous n'avions jamais parlé d'héritage tous les deux. Ce qui s'est passé depuis me désole aussi. (...) Ils ont assez de peine comme ça, tous (...) Je ne suis contre personne, juste contre ce qu'a pu faire Johnny. Je ne comprends pas qu'on déshérite ses enfants, on ne doit pas le faire. Laura étant ma filleule, je prends parti pour elle... et pour David. Que David soit musicien ou non, c'est un principe". 

Le membre du groupe "Les Vieilles Canailles" est toujours très affecté et peiné par la mort de "son frère": "Je rêve souvent de lui… et notamment dans des situations où il m'emmerde. Par exemple, nous sommes tous les deux dans notre villa de Saint-Tropez, et il m'appelle pour me demander de venir à un bal masqué. Quelques minutes plus tard, il débarque en mousquetaire. Il adorait se déguiser, moi je déteste ça ! (...) Je ne garde en mémoire que les moments heureux. Pas les derniers, qui ont été terribles et douloureux". 

Avant la mort de l'interprète de "Toute la musique que j'aime", Eddy Mitchell admettait que le chanteur était obsédé par son album: "Il disait 'Fais chier, je suis en train de faire un album et il me manque deux titres.' C’était son obsession, c’est quand même génial".

Repoussé à cause des litiges judiciaires, l'album posthume de Johnny Hallyday sortira en novembre.