Qui est Béatrice Grimm, celle pour qui Michel Berger a quitté France Gall ?

Qui est Béatrice Grimm, celle pour qui Michel Berger a quitté France Gall ?

"allemande, top model, présentatrice de talk-show"


Michel Berger n'aura pas aimé France Gall jusqu'au bout. En tout cas, il aura aimé une autre femme, avant de mourir d'un infarctus en août 1992. Il s’agit de Béatrice Grimm. A l’époque, Yves Bigot est le premier journaliste à révéler son identité, en 2012 : "Elle est allemande, top model, présentatrice de talk-show, grande avec son mètre 78 et très belle, mannequin à Paris. Il la rencontre dans un dîner. Elle travaille pour une grande agence. Elle a eu une liaison avec Timothy Dalton, le James Bond gallois, puis avec le rocker Billy Joël. Elle songe à entamer une carrière de chanteuse", écrit alors Gala en citant la biographie.

La même année, une journaliste de L'Obs, Sophie Delassein s'était également intéressée à la relation entre Michel Berger et Béatrice Grimm : "Yves Bigot, qui creuse davantage cette période trouble, révèle que le chanteur projetait de s'installer à Santa Monica, Californie, avec sa nouvelle compagne, une certaine Beatrice Grimm pour laquelle il venait de réaliser un album entier, inédit à ce jour. Elle serait l'auteur des paroles (en anglais), tandis que lui aurait signé les mélodies et la production de ce disque fantôme, dont la sortie devait suivre la tournée Double Jeu", écrit-alors Purepeople. Fabienne Thibeault a rajouter, en 2015, dans le même hebdomadaire : "À Ramatuelle, Michel tenait à rester au calme pour travailler avec Luc Plamandon et régler ses problèmes de couple avec l'avocat, avant de rejoindre Beatrice Grimm à Los Angeles où il devait préparer sa vie avec elle..."

En 2012, Closer était également revenu sur cette liaison : "Bernard Saint-Paul, le producteur de Véronique Sanson et ami de Michel Berger, avait rencontré cette femme mystérieuse à Los Angeles, peu après le décès du compositeur. Agée d'une trentaine d'années, elle s'était ainsi présentée à lui : 'Je m'appelle Béatrice Grimm. J'en veux beaucoup à France de ne pas avoir accepté que je vienne à l'enterrement de Michel. Mais j'ai un autre problème : 'Que dois-je faire de ses affaires ?'".