L'énorme élan de solidarité qui se créé autour du chef SDF

L'énorme élan de solidarité qui se créé autour du chef SDF

De l'émission "Cauchemar en Cuisine"


Comme nous vous l'avons révélé Mardi dernier. Vincent Larval, participant de l'émission "Cauchemar en cuisine", après avoir été contraint de vendre son restaurant et quitté par sa compagne Marina, est devenu SDF( voir l'article ici ) .

Mais heureusement pour lui, depuis la révélation de sa situation, un grand élan de solidarité le tire vers le haut. Il a avoué à Sud-Ouest qu’un « châtelain du Sarladais » lui avait aussitôt proposé un emploi ainsi qu’un toit dès le lendemain de la parution de l’article : « Il m’a expliqué qu’autrefois, il avait des chambres d’hôtes et qu’il souhaitait relancer son activité. Il m’a demandé si je désirais uniquement travailler en cuisine et m’a envoyé des photos pour que je puisse y réfléchir. » Mais ça n’est pas la seule proposition que Vincent a reçu, loin de là !

Vincent Verbecque, le directeur du restaurant L’Estaminet à Manzac-sur-Vern, à lui aussi contacter Sud-Ouest pour faire une offre au tout jeune chef : « Je suis dans un ancien hôtel qui a une douzaine de chambres non exploitées. Je peux l’y héberger gratuitement le temps qu’il veut, a-t-il déclaré. S’il veut se mettre au vert et prendre le temps de se refaire, qu’il n’hésite pas. Je ne lui demande strictement rien en contrepartie. Et si, un jour, il veut revenir dans la danse et faire un extra en cuisine, il est le bien­venu. Cela lui fera un peu d’argent avant de rebondir ailleurs. » Si Vincent Verbecque se montre si solidaire, c’est parce que le sort de Vincent Larval l’a beaucoup ému : « Ça m’énerve de voir tout le tapage que l’on fait autour de ces émissions, pour s’apercevoir ensuite qu’il y a des gars qui en bavent. »

D’autres professionnels lui ont également tendu la main et même certains téléspectateurs se sont même mis en tête à’essayer de contacter Philippe Etchebest : l’un d’entre eux, qui se rendra bien­tôt à Bordeaux, a carrément envie d’aller voir le célèbre chef dans son restaurant, Le 4ème mur, pour « lui demander s’il ne peut pas faire quelque chose pour Vincent ».