La fessée c’est fini !

La fessée c’est fini !

La loi interdit désormais les châtiments corporels.

Le projet de loi « Egalité et citoyenneté » adopté jeudi à l’assemblée nationale comprend un volet inédit sur les méthodes éducatives des enfants. L’article 68 met définitivement fin aux châtiments corporels comme la fessée, en l’interdisant purement et simplement.

Le but de cet article est de réduire les violences envers les enfants, s’ajoute au code civil "l’exclusion de tout traitement cruel, dégradant ou humiliant, y compris tout recours aux violences corporelles"

Plus de 50 pays, dont 21 européens, ont déjà interdit ces formes de violence. La France avait d’ailleurs été rappelée à l’ordre par le Conseil de l’Europe pour son retard en la matière.

Cette mesure est symbolique, car aucune sanction n’est prévue en cas de manquement à la loi. Le but là aussi est de "favoriser une prise de conscience et changer l’attitude des adultes envers les enfants".