Nouveau rebondissement dans le scandale Jean-Marc Moran­dini

Nouveau rebondissement dans le scandale Jean-Marc Moran­dini

Il s'exprime pour la première fois

Pour la première fois, l'animateur s'est exprimé publiquement, lors d'une conférence de presse, sur l'énorme scandale dans lequel il est impliqué. 

En effet, la semaine dernière, le journal les Inrockuptibles a accusé Jean-Marc Moran­dini d'inciter des jeunes acteurs à se déshabiller ou encore à se masturber pour décrocher un rôle dans la web série qu'il produit. Après cette terrible déclaration, de nombreuses déclarations l'accablant davantage s'en sont suivies aujourd'hui. Pour la première fois, il donne sa version des faits et s'explique.

Lors de la conférence de presse, il dément les accusations et parle de manipulation. "J’ai décidé de parler parce que ça suffit. J’en prends plein la gueule depuis maintenant une semaine et là c'est trop. Franchement je ne souhaite à personne de vivre ce qu'on est en train de me faire vivre… Ma famille, mes proches, mes amis souffrent en lisant cette haine qui est déversée dans les médias. Je lis des articles dégueulasses, des témoignages que personne ne vérifie, des accusations ignobles et je ne vous parle même pas des réseaux sociaux", commence-t-il. 

Jean-Marc Moran­dini décide donc de mettre les choses au clair, comme il le précise: "Les Inrocks manipulent la vérité, les Inrocks veulent me faire passer pour un immonde perversOui, j’ai produit cette web série qui s’appelle Les Faucons et je l’assume. Elle n’était ni cachée, ni secrète. Non, contrairement à ce qu'on veut faire croire cette série n’est ni glauque, ni sordide. Oui, il y a de la nudité dans cette série2 Minutes ! 2 minutes par épisode ! De la nudité et rien de plus, aucune relation sexuelle. Oui, les acteurs savaient ce qu’ils venaient tourner. Dès le premier contact avec ma boîte de prod, c’était écrit noir sur blanc: "Vous devez être à l’aise avec la nudité !Et ils ont reçu un scénario qui ne laissait aucune ambiguité sur les rôles à jouer. Ces acteurs qui ont passé un casting, sont ensuite revenus jouer un épisode un mois plus tard sans aucun problème, ils sont revenus un mois après pour le 2 , puis un mois après pour le 3  et ainsi de suite sans jamais avoir été contraint."

Alors qu'il se plaint de passer pour un pervers, il affirme: "franchement tout cela est monté en épingle de façon pitoyable pour faire du sensationnel". 

"Alors moi je vais vous le dire clairement même si ça me dégoûte de devoir me justifier et avoir l'impression qu'on piétine ma vie privée. Je n’ai jamais abusé de personne ou forcé quiconque à avoir des relations sexuelles avec moi, et je vous le dis clairement, puisque vous l’attendez. Je n’ai jamais couché avec un mineur."

Selon lui, Marc Olivier Fogiel serait à l'origine de tout ça. En effet, il aurait menacé l'animateur de divulguer des informations sur lui s'il continuait de montrer les mauvaises audiences de son émission. Jean-Marc Morandini a continué et selon lui, Marc Olivier Fogiel aurait donc mis en application ses menaces. "C’est contre lui que je vais porter plainte au pénal" explique-t-il. 

Selon lui, il ferait même appel à son ex-amant : Mathieu Delormeau: "Je détiens la preuve et des enregistrements qui attestent que Delormeau a appelé plusieurs personnes, jusqu’à vendredi dernier, pour les pousser à témoigner contre moi." 

"Ce sera donc ma première et dernière déclaration publique à la presse sur ce dossier, car désormais, je m’adresserai directement à la justice. Mais je voudrai juste ajouter une chose en m’adressant directement à Fogiel, Delormeau et à cette pigiste. Je suis Corse et chez moi, il y a deux choses sacrées c’est l’honneur et la famille. Ils ont piétiné ces valeurs. Et ça, je ne l’oublierai jamais. Merci", conclut-il.