Jacques Dutronc :« Je reste au vin désormais. Fini les alcools forts. »

Jacques Dutronc :« Je reste au vin désormais. Fini les alcools forts. »

Le chanteur fait la couverture du magazine GQ cette semaine.

 


Il est également revenu dans le magazine sur sa vie débridée.

 


Ainsi il revient sur son sevrage à l’alcool : « Pendant vingt ans, j’ai tourné à l’alcool de poire, à raison d’une bouteille tous les soirs, en plus du reste. Puis, j’ai arrêté. Cinq ans et demi d’interruption totale, quand même. Il fallait le faire, c’est beau ! Et surtout, beaucoup trop long ! Les gens disaient Mais il est aussi drôle quand il n’a pas bu !’, c’est quand même incroyable. ». Aujourd’hui il avoue : « Je reste au vin désormais. Fini les alcools forts. »

 

 

Chanteur adulé par les femmes, le mari de Françoise Hardy affirme qu’encore aujourd’hui il est adulé par son public féminin : « C'est toujours pareil : du moment que t'es chanteur, elles sont cinglées, les filles. Ca déclenche des attitudes irrationnelles. ».

 

Il raconte même une anecdote assez tragique : « Au cours de ma dernière tournée, en 2010, il y a eu trois morts ! C'étaient des personnes d'un certain âge, et ça leur faisait tellement plaisir. Donc leurs petits-fils leur offrent le billet, et il fait trop chaud ou je ne sais quoi : et boum ! Au revoir tout le monde. Libé a écrit : ‘Il fait mouiller les culottes des vieilles grands-mères’ ».