Jean-Jacques Goldman : rare apparition publique

Jean-Jacques Goldman : rare apparition publique

Avec Vincent Delerm qui lui confie son admiration.

Depuis qu'il a pris sa retraite, les sorties de Jean-Jacques Goldman sont (très) rares. Souvent, c'est pour rappeler qu'il ne reviendra pas. Cela ne l'empêche pas de rester une des personnalités préférées des Français ceci dit. Mais justement, ses fans aiment bien avoir quand même un peu de ses nouvelles même si elles arrivent au compte-goutte. Et, surprise, JJG a été vu sur Instagram ! Non, non, il n'a pas créé un compte et ne s'est pas muer en influenceur mais il a posé avec Vincent Delerm qu'il est allé applaudir à l'Européen, à Paris. Surpris et flatté, l'interprète de "Pardon les sentiments" a posté une photo sur son propre compte avec une légende virant à l'hagiographie et rappelant surtout son admiration pour Goldman ajoutant une anecdote montrant que celle-ci a commencé très tôt. Un témoignage très émouvant.

"Ils étaient d’accord. A une condition : savoir quelle était la dernière chanson du concert pour repartir quelques minutes avant le mouvement de foule. C’était le 12 octobre 1988 à Grand-Quevilly, près de Rouen. Et sur les premières notes de « Puisque tu pars » nous avons donc quitté le chapiteau pour rejoindre la voiture. On entendait depuis la rue les paroles réverbérées et ça faisait un effet. Je me souviens avoir pensé que c’était encore plus fort que le concert lui-même. Il y avait un autocar immense garé derrière les grilles et mes parents m’ont expliqué que sans doute c’était là que ses musiciens et « lui »dormaient en roulant vers le concert suivant.
Personne ne peut réellement comprendre pour quelle raison Jean-Jacques nous aura fait tant d’effet ces années-là, et pourquoi toutes celles et ceux qui les ont vécues en gardent à ce point aujourd’hui « comme une empreinte indélébile ».
Chaque fois que Jean-Jacques vient voir un spectacle ça me rend profondément heureux. Et vendredi dernier dans la loge de L’Européen après le concert c’était bien."