Louis Bertignac se confie sur la fin de Téléphone

Louis Bertignac se confie sur la fin de Téléphone

Il prend la responsabilité de la rupture dans le groupe.

Téléphone s'est séparé en 1986 avant de revivre l'espace d'une tournée sous le nom des Insus entre 2015 et 2017. Louis Bertignac, le génial guitariste qui sort une autobiographie, "Jolie petite histoire", s'est confié dans les colonnes de Paris-Match sur les circonstances qui ont amené à la fin du groupe et accepte d'en porter la responsabilité.

A la question du journaliste de l'hebdomadaire, "Etes-vous responsables de la fin du groupe ?", voici ce que répond l'ancien juré de "The Voice".

"On peut dire ça comme ça. Corine a essayé de réparer les pots cassés entre Jean-Louis et moi, mais j’en avais marre. Jean-Louis n’acceptait pas ce que j’apportais. Je ne le supportais plus. Il avait l’impression que Téléphone, c’était lui et point barre. Donc, autant aller voir ailleurs en faisant mon disque solo. On s’est engueulés. Et on n’en a plus jamais reparlé."

C'est la fin d'une belle histoire, musicale évidemment, amicale, mais aussi d'amour comme en témoigne le guitariste :

"Oui, on s’aimait tous vraiment dans Téléphone. On était tous prêts à donner nos vies pour sauver l’autre. On avait construit un groupe dont on se devait d’être responsables, quelque chose qui correspondait à ce dont on rêvait quand on était gosses. Aujourd’hui, je ne donnerais plus ma vie pour eux, parce que je la donnerais pour ma femme et mes enfants."

Et pourtant, avec Jean-Louis Aubert qu'il rencontre au lycée, Louis a créé des liens forts et immédiats.

"Avant lui, j’ai connu plein de musiciens. Mais Jean-Louis m’a conforté. Dès le premier jour, il m’a dit : “Je veux être musicien.” Je n’avais jamais vu ça comme une profession. Avec lui, la musique est devenue mon futur."

Aujourd'hui, tout cela est derrière et l'amitié a repris le dessus et c'est bien le principal.