Indochine - Gérard Lenorman : la connexion innatendue

Indochine - Gérard Lenorman : la connexion innatendue

Le chanteur a produit les trois premiers albums du groupe.

C'est une histoire peu connue que Gérard Lenorman a raconté à son ami Didier Barbelivien dans son émission "Dis-moi ce que tu chantes". En effet, le label de l'interprète des "La ballade des gens heureux", Clémence Mélody, a produit les trois premiers albums du groupe de rock emmené par Nicola Sirkis.

Invité à choisir des titres pour le programme, il a notamment demandé à écouter "L'aventurier" un des premiers grands tubes d'Indochine avant de raconter une histoire méconnue jusqu'alors. Et encore il a fallu insister pour en savoir un peu plus.

"Je ne disais rien. J'ai dit oui que j'ai vu et entendu les titres. Et après, je m'en occupais pas."

Il a ensuite expliqué que ce n'était pas du tout par désintérêt mais pour ne pas empiéter sur le travail d'artistes qui ne font pas la même musique que lui.

"Je n'ai jamais voulu m'infiltrer dans le travail des gens qui ne sont pas de ma génération ou qui ne sont pas de ma musique personnelle. Jamais je n'aurais été capable d'écrire L'Aventurier. Tant mieux d'ailleurs. Bien sûr, je suis très fier de ça, parce que je n'ai rien fait pour les embarrasser, les gêner. Les membres du groupe devaient penser que je les ignorais complètement ! Ce qui n'est pas vrai du tout. Mais ils ont pu le croire."

Au contraire, le succès du groupe, encore aujourd'hui, reste une source de fierté pour le chanteur qui a tout de même reconnu que "c'est la première fois que ça m'échappe"...

Mais il peut quand même se dire qu'il aidé à lancer un des plus grands groupes de l'histoire de la musique française, ce n'est quand même pas rien !