M Radio Live : Clara Luciani et Calogero mettent le feu

M Radio Live : Clara Luciani et Calogero mettent le feu

De la musique live qui fait du bien.

Avec les nouvelles jauges et les directives édictées par le gouvernement concernant les salles de spectacle et les concerts, on n'allait pas bouder notre plaisir à l'idée de voir Clara Luciani et Calogero se partager la scène de l'Alhambra à Paris pour un concert très très privé réunissant environ 500 auditeurs privilégiés de M Radio qui avaient gagné leur place à l'antenne au cours des semaines précédentes. Et bien avant l'ouverture des portes, il y avait déjà du monde devant la porte de la salle pour prendre les meilleures places. Un si beau plateau, ça donne envie !

C'est Clara Luciani qui a ouvert le concert avec fraîcheur, gentillesse et humour. Alors qu'elle attend de débuter sa tournée, le "Respire Encore Tour", sans trop de problèmes, on l'a senti heureuse de monter sur scène, même en format court, avec juste son guitariste et son clavier. 

Alors bien sûr, personne ne pouvait danser mais la jeune chanteuse a proposé une technique avec les bras et le tronc ou la tête. Evidemment, ce n'est pas forcément très gracieux, mais c'est drôle et surtout cela permet au public de participer et à l'artiste de voir que sa musique plaît, surtout dans une salle aussi intimiste que l'Alhambra. Alors lui aussi a joué son rôle et la symbiose avec Clara Luciani a permis de rentrer tout en douceur et en plaisir dans le concert.

Le temps d'un changement de plateau durant lequel nos amis Tiffany Bonvoisin, Vincent Cerrutti et Yann Jamet ont assuré le spectacle, ce dernier a d'ailleurs montré tout son talent dans les imitations de chanteurs français et dans la maitrise du répertoire de classiques hexagonaux. Une fois cet intermède passé avec brio, place à Calogero. Là, attention, c'est l'expérience, le métier qui parle. Le Grenoblois est précis, technique, efficace. Un début de titre est raté, il reprend. Ce qu'il veut, c'est offrir le meilleur de lui-même et de ses musiciens au public qui est parfois venu de loin pour cette soirée. Pas de place pour l'improvisation, c'est carré et on comprend pourquoi il dure à si haut niveau depuis des années.

Et c'est avec le sourire que le public a quitté la salle avant de rejoindre les rues froides de la Capitale. Mais, avec le coeur chaud et fort des souvenirs qu'il venait d'emmagasiner, rien n'était insurmontable. Car, si depuis deux ans, on a peu oublié le pouvoir de la musique en live, cette soirée M Radio Live a rappelé à tout le monde à quel point c'est important, autant pour les artistes que pour les fans. On espère donc tous remettre ça très vite !

Grégory Curot