Indochine raconte la genèse de "L'Aventurier"

Indochine raconte la genèse de "L'Aventurier"

Un de leur plus grand tubes.

Invité par nos confrères de Pure Charts, Indochine est revenu sur les dessous d'un des ses plus grands tubes, "L'Aventurier", un morceau datant de 1982 et que l'on retrouve évidemment dans le compilation "Singles Collection 1981-2001" qui sort ce vendredi 11 décembre.

"L'Aventurier" fait partie des plus grands succès du groupe. Pourtant, comme Nicola Sirkis le raconte à nos camarades, ce titre était avant tout destiné à la scène et il a été écrit et composé dans ce but alors qu'Indochine devait donner son premier concert et se trouver dans une vraie urgence.

"Elle est née dans une série de compositions de chansons. On avait notre premier concert le 29 septembre 1981, on avait 15 jours pour essayer d'avoir une setlist d'au moins 25 minutes (...) Il nous en manquait quelques chansons. Donc on a fait "L'opportuniste" et "L'aventurier". Je suis allé chez Dominique et on enregistrait sur son magnéto 2 pistes. Il m'avait dit : "Ah je crois que j'ai trouvé un gimmick !". Mais il n'arrivait pas à le finir... C'est venu comme ça, plus les accords, plus cette fameuse rythmique très très new wave à l'époque qui va à contretemps".

C'est donc dans l'urgence et presque par hasard que cette chanson est née. Mais une fois la musique bouclée, encore fallait-il y mettre des paroles. Alors que les héros de cinéma sont invincibles et se nomment James Bond ou Indiana Jones, Nicola Sirkis préfère se pencher sur le cas de Bob Morane, le héros de Henri Vernes.

"Je voulais avoir aussi un certain message, de se foutre un peu de la gueule de tout ce mythe du héros invincible. Ce n'est surtout pas à prendre au premier degré. Bob Morane, ça a parlé à beaucoup de gens parce que c'étaient des gens de ma génération qui l'avaient lu. C'est pour ça que c'est devenu très populaire en Belgique. C'était un héros qui était beaucoup moins connu en France. On est passé un peu inaperçu par rapport à ça."

Presque composée à la va-vite, ce titre va immédiatement devenir un tube énorme se vendant à 800 000 exemplaires en France et permettant à l'album duquel il est issu d'atteindre les 250 000 ventes. Indémodable, il fait aujourd'hui partie intégrante de la culture musicale en France.