Jacques Dutronc partage un duo avec son fils !

Jacques Dutronc partage un duo avec son fils !
Crédits photo : Yann Orphan

Les deux hommes reprennent "Le petit jardin" !

Le dernier album de Thomas Dutronc a remporté un franc succès. Intitulé "Frenchy", l'opus est devenu disque d'or en seulement deux mois ! Une réussite qui a poussé l'interprète de "J'aime plus Paris" à offrir à son public une édition exceptionnelle du disque le 4 décembre prochain en ajoutant, aux titres déjà présents, des duos exclusifs. Accompagnés de Clara Luciani, d'Eddy Mitchell, de Jane Birkin, de Philippe Katerine et d'Etienne Daho, le chanteur reprendra des titres emblématiques de la chanson française. 

Mais le duo le plus remarquable de l'album est celui du père et du fils. Jacques Dutronc a donné son accord pour reprendre "Le petit jardin" avec sa progéniture. Un titre engagé en faveur de l'écologie datant de 1972. Et ce n'est pas un hasard si les deux hommes reprennent aujourd'hui cette poésie. En effet, Thomas Dutronc a voulu taquiner son illustre papa, qui a accepté de collaborer avec lui : "Comme il a dit oui c’était trop facile, alors je me suis dit que j’allais lui proposer une chanson qu’il n’aimait pas, a-t-il confié au micro de RTL. C’est vrai que mes deux parents n’aiment pas trop cette chanson et justement c’est pour les emmerder parce que moi je la trouve superbe, j’adore la mélodie."

Un désamour pour ce morceau qui n'est visiblement pas partagé l'enfant du couple qui a tenté de faire changer ses parents, d'avis : "Je trouvais que les paroles étaient marrantes aujourd’hui, ce côté rétro-écolo était bien et puis j’avais envie de réhabiliter cette chanson aux yeux de mes parents. Je ne sais pas si j’ai réussi mais en plus avec le groupe un peu jazzy ça s’y prête très bien. (…) Je suis fan de cette chanson !"

Peu sensible à la cause écologique, celui qui chantait les "Play-boys" en 1966 s'est exprimé à ce sujet : "J’ai un sac de pile, qui date de 20 ans, si ça intéresse un collectionneur, a-t-il plaisanté. "D’ailleurs par moment je suis phosphorescent !", poursuit-il avant d'ajouter : "Ramasser un gobelet dans la rue je veux bien, mais bon, il y a d’autres soucis sur terre."

Le professionnalisme de l'homme de 77 ans l'a poussé à "faire abstraction" de ce qu'il pensait du texte pour offrir un duo de haute volée aux passionnés de chanson française.