Amir dans "Nos Terres inconnues" : pourquoi il a préféré le Jura à l'étranger

Amir dans "Nos Terres inconnues" : pourquoi il a préféré le Jura à l'étranger

Une expérience hexagonale mais exotique !

Elles sont nombreuses, les célébrités à avoir traversé la moitié du globe pour vivre une expérience inoubliable immergées dans de nouvelles cultures : Mélissa Theuriau chez les Massaï de Tanzanie, Gérard Jugnot chez les Chipayas péruviens… Mais très peu pour Amir. A l'émission "Rendez-vous en terre inconnue", le chanteur a privilégié son concept dérivé "Nos terres inconnues" qui fait découvrir à une personnalité une région française peu habitée. 

Le programme, présenté par Raphaël de Casabianca, a déjà fait visiter les Cévennes à l'acteur Malick Bentalha ou l'île bretonne d'Ouessant à l'humoriste Nicole Ferroni. Ce mardi 2 novembre sur France 2, c'est dans les montagnes du Jura que sera plongées l'artiste, pour un séjour dépaysant et introspectif. De quoi métamorphoser son quotidien le temps d'une semaine, lui qui multiplie les projets : publication récente d'une autobiographie et bientôt un rôle bouleversant au théâtre, en plus d'un single dans les bacs le 12 novembre. 

Mais qu'est-ce qui explique le refus catégorique d'Amir de voyager par-delà nos frontières hexagonales ? Peur panique de l'avion, angoisse liée au confinement... Rien de tout cela. Dans une interview accordée à Gala, le chanteur revient sur cette expérience et admet qu'il ne s'imaginait pas quitter sa femme et son fils plus d'une semaine pour le tournage de l'émission : 

"C'est pour ça que j'ai refusé de faire le voyage à l'étranger, car il fallait partir pendant trois semaines. Une semaine, c'est acceptable car c'est le temps que je m'absente chaque année pour Les Enfoirés."

La famille, c'est sacré ! Mais le chanteur n'a néanmoins pas hésité à déconnecter pour quelques jours proches de la nature. L'occasion également de prendre conscience des vrais plaisirs de la vie : "J’ai posé mon téléphone en disant à ma famille que je voulais qu’on passe du temps ensemble, sans écrans. Je m’étais tellement enrichi avec les relations humaines… C’était une expérience forte et touchante."