The Voice : Mentissa a trouvé les réponses qu'elle attendait

The Voice : Mentissa a trouvé les réponses qu'elle attendait
TF1/ITV.Bureau233

Mentissa est ravie de sa participation à "The Voice

Mentissa porte une grande responsabilité sur ses jeunes épaules lors de la demi-finale de "The Voice" qui aura lieu le samedi 8 mai : elle est le dernier talent qualifié de l'équipe de Vianney. Mais, si les autres coachs ont encore plusieurs cordes à leurs arcs, le chanteur de "Beau-papa" pourrait tout de même très bien remporter la mise. En effet, Mentissa possède tous les atouts d'une finaliste voire même d'un vainqueur de l'émission. A son immense voix s'ajoute un caractère enjoué et sympathique qui peut parfaitement emporter l'adhésion du public.

Dans quel état d'esprit es-tu avant les demi-finales de "The Voice" ?

Franchement, ça va. J'appréhendais un peu parce que c'est vrai que je suis quelqu'un qui me met beaucoup de pression en temps normal pour ce genre de choses. Mais, on a quand même fait plusieurs émissions, j'ai peut-être commencé à m'y habituer, donc ça va. Pour l'instant, je suis assez apaisée et j'espère pouvoir garder cet état d'esprit jusqu'à la demi-finale, ça serait cool.

Comment as-tu travaillé pour préparer cette échéance ?

On a commencé les répéitions cette semaine. On est venu une semaine à l'avance mais c'était juste pour être isolé. On travaille tout en même temps : on réfléchit à la mise en scène, il y a des coachings vocaux, des coachings avec le coach et on s'entraîne beauocup parce qu'on a quand même plusieurs chansons à chanter donc les journées sont bien chargées.

Comment se passe le choix des chansons cette fois ?

On choisit d'un commun accord avec le coach. Je propose une chanson, le coach propose une chanson et on essaie de voir ensemble ce qui peut être le mieux.

As-tu travaillée avant le début des répétitions ?

Ah oui, oui, oui ! Je suis quelqu'un qui dois déjà venir préparée pour le coaching. Ce n'est pas à ce moment-là que je vais commencer à travailler. Si je fais ça, je vais beaucoup trop stresser. Donc, j'aime bien venir super préparée, ce qui fait que, quand Vianney me donne des conseils, j'arrive directement à les appliquer, à les mettre en pratique parce que je connais déjà bien la chanson et que je peux m'adapter et le coaching se passe très bien. Pour moi, c'est un avantage de venir bien préparée. Surtout qu'on a choisi la chanson il y a environ trois semaines. Pendant qu'il y avait encore les KO à la télé, j'étais déjà en train de répéter.

Pensais-tu arriver si loin dans l'aventure ?

Non, je ne m'attendais pas à aller si loin parce qu'il y a énormément de talent cette année. Ils sont tous incroyables, les uns comme les autres. Je me disais : ok, j'ai toutes mes chances, mais Edgar a toutes ses chances, Wahil a toutes ses chances, ils sont tous très talentueux. Je savais que j'avais autant de chances de rester comme de partir. C'est vrai qu'à chaque fois, et surtout aux cross-battles parce qu'on était soumis au vote du public, j'étais contente mais j'étais étonnée.

Ne penses-tu pas que ta personnalité joyeuse peut jouer ?

Je ne sais pas si ça m'avantage, mais oui, on ne s'attache pas seulement à une voix, on s'attache à tout, à la personne donc oui, bien sûr, il y a peut-être cet aspect. Peut-être que j'ai une personnalité sympa et que du coup ça joue peut-être en ma faveur. Peut-être que les gens se disent que je chante bien mais qu'ils votent aussi pour moi parce que je suis sympa. Après, le public des cross-battles, je ne crois pas qu'il ait eu beaucoup de temps pour nous connaître. En tout cas pas comme les téléspectateurs qui voit des interviews, des portraits où vraiment on peut découvrir nos personnalités. Là, j'ai l'impression qu'aux cross-battles, le public a vraiment plus voté pour la voix. Ce sera différent pour les demi-finales où les votes se feront aussi, peut-être, sur la personnalité.

Sans préjuger du résultat de la compétition, est-ce que tu n'as pas l'impression d'avoir déjà gagné ?

Si. Je le dis tout le temps que j'ai déjà gagné. J'avais déjà ce sentiment aux cross-battles, je l'avais déjà dit à Vianney. Je lui avais écrit un petit mot pour le remercier et pour le rassurer et lui dire que même si je partais, il n'avait pas à s'en faire pour moi, que j'étais très bien, que tout ce qui m'est arrivé est une victoire en allant aussi loin dans la compétition et que j'avais ce que j'étais venue chercher. J'avais besoin de confirmations, de confiance en moi que j'avais un peu perdu et d'exposition. Toutes ces choses-là, je les avais donc je l'ai remercié. Dans ma tête, c'était bon donc accéder aux demi-finales, ce n'est que tu bonus.

Propos recueillis par Grégory Curot



En ce moment sur M Radio

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios