Michel Sardou : "Je hais notre époque"

Michel Sardou : "Je hais notre époque"

Le chanteur n'y a pas été par quatre chemins.


Le 26 janvier, Michel Sardou fêtait ses 75 ans. Pour l'occasion, il a été invité par Pascal Praud afin d'échanger avec ses fans par téléphone. Mais, la discussion a vite laissé place à une critique acerbe de la société actuelle. Le chanteur qui a pris sa retraite n'a pas fait dans la dentelle et n'a pas mâché ses mots.

Pourtant, tout est parti sur de bonnes bases. Michel Sardou reconnaissant être touché par les marques d'affection de ses fans.

"Ça me touche beaucoup, beaucoup. La fidélité du public, c'est ça la réussite pour moi. C'est pas tellement le bling-bling ou l'argent. C'est l'affection, rentrer dans la vie des gens. Vous faites partie de leurs vies."

Après, ça a été un peu plus dur... Cela a commencé par une critique des selfies.

"À une époque, on serrait des mains, on signait des autographes. On faisait des choses normales comme tous les comédiens ou chanteurs. Mais maintenant c'est les téléphones. Il y a 2 000 selfies à faire quand on sort d'un spectacle et je hais les selfies."

Clairement nostalgique et ne s'en cachant pas, il a ensuite vertement critiqué l'époque actuelle.

"Je suis d'une génération qu'on regrette. C'étaient de beaux souvenirs. Avant, quand on passait dans des villes pour des concerts, c'était la fête. Les gens étaient beaucoup plus détendus et beaucoup plus heureux. Je hais notre époque. Je la hais. C'est de la merde cette époque, il faut être honnête. On ne peut plus conduire vite, on ne peut plus boire, on ne peut plus fumer, on ne peut plus... Vous voyez ce que je veux dire, on ne peut plus rien."

Et même s'il ramène ensuite cela à la période délicate liée au Covid, tout le monde a bien compris qu'il n'était pas forcément à l'aise dans ces années 2020...

"Avec l'époque que nous vivons, qui est formidable, on ne sait pas où on va, on ne sait pas si les théâtres vont refermer, s'ils ne sont pas en faillite, il y a des tas de problèmes."