Yseult quitte la France !

Yseult quitte la France !

Elle s'installe en Belgique, un pays plus accueillant pour la "diversité".


Comme beaucoup d'artistes français, Yseult a décidé de quitter son pays pour la Belgique et, contrairement à d'autres, il ne semble pas que cela soit pour des raisons fiscales mais plus pour des questions liées à l'histoire et à la colonisation.

Finaliste de la "Nouvelle Star" en 2014 et révélation féminine des Victoires de la musique en févier 2021, Yseult est une artiste engagée et combative qui n'a pas la langue dans sa poche. Alors, dans un entretien accordé au quotidien anglais The Guardian, elle a expliqué qu'elle avait déménagé et quitté la France pour Bruxelles, notamment pour échapper aux trop nombreuses critiques qui s'abattent sur elle.

"En France, je me sens blâmée parce que je suis moi-même. [En Belgique] Les habitants accueillent la diversité et assument leur passé colonial, ce qui est encore un sujet tabou en France."

Elle qui avait déjà expliqué que "Le chemin est long en tant que femme noire, le chemin est long en tant que femme grosse" continue donc de vivre sa vie comme elle l'entend et prend les décisions qui lui permettent de vivre en adéquation avec ses idées, quitte à ce que cela soit mal pris dans sa patrie d'origine. Mais elle est aussi consciente que parfois, ses paroles peuvent mal vécues ou interprétées, alors elle a confié au média britannique qu'elle prenait des cours de média training afin que son message soit mieux compris et mieux perçu.

"Mon but est d’être consciente de l’environnement hostile dans lequel les gens de notre génération vivent, à la fois en tant que citoyens et en tant qu’artistes, et de raconter mon histoire à travers mon travail."

Elle sait très bien le "danger" d'être porte-parole des minorités et veut se donner les moyens pour y parvenir et faire comprendre son point de vue au plus grand nombre comme lors de son discours durant la dernière cérémonie des Victoires de la musique.

"Je veux que les minorités invisibles en France deviennent visible dans le paysage culturel. Pas simplement pour qu’elles soient représentées mais parce qu’elles ont des choses à apporter. Nous voulons être présents dans la culture parce que nous sommes présents dans la société. Nous voulons que notre contribution soit reconnue."