Claudio Capéo a plusieurs fois pensé au suicide

Claudio Capéo a plusieurs fois pensé au suicide
Claudio Capéo se sentait pris au piège.

Il a été submergé par le tourbillon de la gloire.


Claudio Capéo vient de sortir un nouvel album, "Rose des vents". A cette occasion, il était invité dans l'émission "Sept à huit" sur TF1 pour une interview-vérité dans laquelle il n'a pas versé dans la langue de bois parlant notamment des idées suicidaires qu'il a eu plusieurs fois durant sa carrière, angoissé par la vie qu'il menait, ce tourbillon permanent, le strass, les paillettes. Rappelons que, même s'il n'a pas remporté "The Voice", il a été repéré dans cette émission et qu'ensuite tout a été très vite.

"Je me sens pas bien, je me sens pas beau, je me sens pas à ma place... Je manque de confiance en moi tout simplement. C'est que ça va très vite et que je perds la tête. Tous ces 'C'est bien Claudio, T'es beau Claudio, C'est magnifique Claudio, T'es super souriant, T'es toujours gentil Claudio'. Ouais c'est bon, je suis Claudio quoi. Je supportais pas du tout le statut de star parce que j'avais du mal à l'accepter. Parce qu'encore une fois, je me sentais pas légitime de tout ça."

Conscient que son mari s'enferme dans une dépression, sa femme tente de lui parler.

"Elle me disait : "Tout ce que tu as fait, tu l'as bien fait. T'as bien avancé. T'es légitime. Ca te revient c'est comme ça. Si t'as envie d'arrêter, arrête c'est pas grave ! Tu feras autre chose mais tu vas le regretter."

Mais Claudio Capéo se sent pris au piège. Il fait ce qu'il a envie de faire, chanter, mais a du mal avec les à-côtés de son métier. Alors, la seule idée qui lui reste, c'est le suicide auquel il avoue avoir songé plusieurs fois.

"J'avais peur de me foutre en l'air. Parce que j'en avais ras le bol en fait. J'y ai pensé plusieurs fois. J'étais un salopard à ce moment-là parce que je pensais même plus à mes gosses. Parce que j'étais noyé. Et on me disait souvent : 'Mais t'as tes enfants Claudio ! Tu peux pas réagir comme ça, tu peux pas penser comme ça.' Même mes parents le savaient pas, personne ne savait. (...) Je rentrais plus à la maison donc déjà je voyais pas ma femme, pas mes gosses. Comment voulez-vous que j'aille encore voir mes parents ? Je perdais la tête !"

Un témoignage rare et poignant qui en dit sur les affres de la célébrité quand on n'y est pas bien préparé.